Scrum exercice corrigé

Scrum exercice corrigé
Scrum exercice corrigé

Vous désirez vous tester en scrum ? Et si on faisait un petit exercice corrigé ensemble ? [Scrum exercice corrigé]

J’avais envie de tester ce format. En espérant que cet article très différent vous plaira.

Scrum exercice corrigé

Dans cet exercice corrigé, je vais vous proposer des questions et des choix de réponses. N’hésitez pas à noter vos réponses sur une feuille de papier et de voir les réponses à la suite de l’ensemble des questions.

Ne prenez pas peur, les questions ne sont pas forcément faciles et certaines jouent sur des croyances répandues totalement fausses.

Il est possible d’avoir plusieurs bonnes réponses sur une question ! Le scrum guide est pris comme référence pour répondre aux questions. Essayez de faire cet exercice sans l’avoir sous les yeux.

1/ Question 1

En scrum, qui valide les user-stories pour qu’elles passent de « test » à « done » ?

[ ] le scrum master
[ ] le product owner
[ ] l’équipe de développement
[ ] toute l’équipe

2/ Question 2

L’équipe de développement peut-être composée :

[ ] de développeurs front et de développeurs back
[ ] de développeurs, d’un business analyst et d’un testeur
[ ] d’un testeur et de développeurs
[ ] de développeurs, d’un PMO et d’un testeur

3/ Question 3

Le product backlog refinement est :

[ ] le nouveau nom de la backlog grooming
[ ] une cérémonie scrum
[ ] une pratique d’affinage de user-stories et d’estimation en poker planning
[ ] ce n’est pas officiel en scrum

4/ Question 4

Quels artefacts existent en scrum ?

[ ] le definition of done
[ ] le definition of ready
[ ] le sprint backlog
[ ] l’increment backlog

5/ Question 5

Le product owner est responsable :

[ ] de valider que les items sont bien « done »
[ ] de la gestion du product backlog
[ ] que l’équipe de développement comprenne bien les items
[ ] de rendre transparent le sprint backlog

6/ Question 6

Le scrum master doit :

[ ] avoir des connaissances avancées sur la gestion d’un product backlog
[ ] faciliter les cérémonies scrum
[ ] travailler avec les autres scrum master de l’entreprise
[ ] coacher l’équipe de développement si nécessaire

7/ Question 7

Quelles sont les phrases qui sont vraies autour du sprint review

[ ] le product owner y invite l’équipe scrum et les principales parties prenantes
[ ] l’équipe discute des problèmes rencontrés et comment ils ont été résolus
[ ] l’équipe y démontre le travail « fini »
[ ] la revue des délais et des budgets doit être fait

8/ Question 8

Le scrum :

[ ] est un cadre de travail
[ ] est une méthode agile
[ ] ne s’occupe pas de la maintenance applicative
[ ] est un cadre léger

9/ Question 9

Le scrum permet dans des cas exceptionnels d’annuler un sprint. Quelles phrases sont vraies ?

[ ] l’équipe de développement peut demander au product owner d’annuler le sprint
[ ] seul le product owner est autorisé à annuler un sprint
[ ] un sprint recommence la semaine suivante pour ne pas perturber les dates des cérémonies
[ ] seul le scrum master est autorisé à annuler un sprint

10/ Question 10

Quelle(s) affirmation(s) sont vraies concernant la sprint planning ?

[ ] tous les items choisi en sprint planning ne sont pas forcément finalisés.
[ ] seule l’équipe de développement valide sa capacité de faire (le nombre d’items du sprint)
[ ] un sprint planning peut durer jusqu’à 8h
[ ] l’équipe de développement doit définir comment elle va réaliser les items

Scrum exercice corrigé : les réponses

Avant de passer aux réponses, voici comment vous situer :

8/10 à 10/10 -> vous êtes un expert qui a décortiqué le scrum guide à fond.
5/10 à 8/10 -> très bon résultat car ce Scrum exercice corrigé était extrêmement dur.
3/10 à 5/10 -> je vous conseille de revoir le scrum guide car il vous manque encore quelques connaissances
0/10 à 3/10 -> regardez bien les réponses pour bien comprendre les subtilités qui font du scrum un framework très compliqué à mettre en place

A présent passons aux réponses et voyez si vous avez de bonnes réponses. Si ce n’est pas le cas, vous aurez des liens vers des articles pour vous expliquer.

1/ Question 1

En scrum, qui valide les user-stories pour qu’elles passent de « test » à « done » ?

[ ] le scrum master
[ ] le product owner
[ X] l’équipe de développement
[ ] toute l’équipe

Bien que cela se répand beaucoup car parait plus logique pour ceux qui viennent des méthodes traditionnelles, ce n’est pas le product owner qui teste (dans le sens vérifier le travail de l’équipe de développement) les user-stories avant de les déclarer « done. L’équipe de développement est 100% responsable de fournir des user-stories « done » potentiellement livrable.

2/ Question 2

L’équipe de développement peut-être composée :

[X] de développeurs front et de développeurs back
[X] de développeurs, d’un business analyst et d’un testeur
[X] d’un testeur et de développeurs
[X] de développeurs, d’un PMO et d’un testeur

Toutes les réponses sont bonnes. L’équipe de développement ne veut pas dire équipes de « développeurs » mais équipe de réalisation. Tous ceux qui ne sont pas « product owner » ou « scrum master » et qui participe à la réalisation du produit font parti de l’équipe de développement. Donc même si cela surprend, le Business Analyst ou le PMO si nécessaire (bien que ce rôle est peu aimé) font parti de l’équipe de développement.

Nous pouvons accepter une autre réponse : « aucune case cochée ». En effet, l’équipe de développement ne reconnait aucun titre individuel. Donc les bonnes réponses seraient :

[X] de compétences développeurs front et de compétences développeurs back
[X] compétences développeurs, de compétences business analyst et des compétences de tests
[X] de compétences développeurs et de compétences testeur
[X] de compétences développeurs, de compétences PMO et de compétences tests

Oui c’est subtil.

Article : L’équipe de développement en scrum ?

3/ Question 3

Le product backlog refinement est :

[X] le nouveau nom de la backlog grooming
[ ] une cérémonie scrum
[ ] la pratique d’affinage de user-stories et d’estimation en poker planning
[ ] ce n’est pas officiel en scrum

Seule la première réponse est vraie. Le terme de grooming a une connotation « pédophile » et a donc été remplacé par « product backlog refinement ».

Article : Backlog grooming agile, le terme à exclure

Le product backlog refinement n’est pas une cérémonie bien que ce soit souvent réalisé de cette façon. C’est à l’équipe de définir comment fonctionnera l’affinage des « items » du product backlog ; cela n’est pas forcément sous forme de cérémonies

Si le product backlog refinement est un moment d’affinage, cela concerne des « items ». Bien que la user-story soit une pratique ultra populaire, le scrum ne parle que d’items. C’est l’équipe qui décide de ce qui est un « item ». De plus l’estimation en poker planning est une pratique qui ne vient pas du scrum. Cette réponse était tendancieuse mais ne peut être coché car ce n’est pas comme cela qu’elle est définie.

4/ Question 4

Quels artefacts existent en scrum ?

[X] le definition of done
[ ] le definition of ready
[X] le sprint backlog
[ ] l’increment backlog

Le definition of ready est une pratique répandue mais non reconnue par le scrum guide. Je ne connais pas les raisons de cette absence mais cette pratique amène souvent à rendre le scrum « non agile ».

Article : La Definition of Ready (dor)

L’increment backlog n’existe pas ; il ne faut pas confondre avec l’artefact « increment ». L’increment est l’ensemble des éléments en « done » du sprint ajouté à l’incrément du sprint précédent. Il n’y a aucune notion de backlog dans cet artefact.

Article : Incrément en scrum

5/ Question 5

Le product owner est responsable :

[ ] de valider que les items sont bien « done »
[X] de la gestion du product backlog
[X] que l’équipe de développement comprenne bien les items
[ ] de rendre transparent le sprint backlog

Le product owner est responsable du product backlog et de sa compréhension. En revanche, il n’a aucune responsabilité sur le sprint backlog ; ce dernier est 100% sous la responsabilité de l’équipe de développement.

Article : Sprint backlog

Le product owner n’est pas responsable des développements. Seule l’équipe de développement doit mettre en place des exigences de qualités et vérifier par elle même que ces critères sont respectés à 100% avant de mettre l’item en « done ».

6/ Question 6

Le scrum master doit :

[ ] avoir des connaissances avancées sur la gestion d’un product backlog
[ ] faciliter les cérémonies scrum
[X] travailler avec les autres scrum master de l’entreprise
[X] coacher l’équipe de développement si nécessaire

Si vous avez coché la première case également, il est vrai que c’est tendancieux (mais c’est faux). Le scrum guide dit :

« S’assurer que le Product Owner sait comment organiser le Backlog produit pour maximiser la valeur ; »

Il dit qu’il doit s’assurer que le product owner sache organiser le backlog mais ne dit pas que c’est lui qui doit lui apprendre. Donc mot pour mot, rien n’interdit au scrum master de faire appel à un autre product owner ou à un coach agile pour aider sur cette partie.

Légende urbaine, le scrum master n’a pas à faciliter les cérémonies. Il ne le fait que si l’équipe fait appel à lui ou que cela est nécessaire.

7/ Question 7

Quelles sont les phrases qui sont vraies autour du sprint review

[X] le product owner y invite l’équipe scrum et les principales parties prenantes
[X] l’équipe discute des problèmes rencontrés et comment ils ont été résolus
[X] l’équipe y démontre le travail « fini »
[X] la revue des délais et des budgets doit être fait

Toutes les réponses sont bonnes, elles font parties de la liste de la sprint review proposée par le scrum guide.

8/ Question 8

Le scrum :

[X] est un cadre de travail
[ ] est une méthode agile
[ ] ne s’occupe pas de la maintenance applicative
[X] est un cadre léger

Scrum est un cadre de travail léger pour le développement, la livraison et la maintenance de produits complexes. Il n’est en aucun cas une méthode bien que c’est souvent comme cela qu’on le qualifie.

9/ Question 9

Le scrum permet dans des cas exceptionnels d’annuler un sprint. Quelles phrases sont vraies ?

[X] l’équipe de développement peut demander au product owner d’annuler le sprint
[X] seul le product owner est autorisé à annuler un sprint
[ ] un sprint recommence la semaine suivante pour ne pas perturber les dates des cérémonies
[ ] seul le scrum master est autorisé à annuler un sprint

En scrum, seul el product owner est autorisé à prendre la décision d’annuler un sprint (soit d’y mettre fin). Cependant l’équipe de développement peut parfaitement influencer pour aller vers cette annulation. En revanche après un travail de fermeture de ce sprint annulé, l’équipe recommence directement un nouveau sprint.

10/ Question 10

Quelle(s) affirmation(s) sont vraies concernant la sprint planning ?

[X] tous les items choisi en sprint planning ne sont pas forcément finalisés.
[X] seule l’équipe de développement valide sa capacité de faire (le nombre d’items du sprint)
[X] un sprint planning peut durer jusqu’à 8h
[X] l’équipe de développement doit définir comment elle va réaliser les items

Toutes les réponses sont bonnes. Attention ! En aucun cas, les items doivent être 100% ready pour pouvoir être dans le « todo ». L’équipe de développement peut demander de nouveaux items nécessaires à l’atteinte de l’objectif du sprint ou accepter des items non finalisées qu’elle est sûre de pouvoir faire si ils sont finalisés en cours de sprint par le product owner. Le fait de dire que tous les « items » sont « ready » pour pouvoir être pris en sprint rend votre scrum non agile.

Si un feedback très important ressort de la sprint review, le product owner pourra mettre cet item dès le prochain sprint. Il n’aura probablement pas eu le temps de le finaliser. Il serait bien triste de devoir attendre un sprint supplémentaire pour faire une amélioration ayant beaucoup de valeurs alors que c’est une attente forte du client.

conclusion Scrum exercice corrigé

J’espère que ce test « Scrum exercice corrigé » vous aura plu ; si c’est le cas, n’hésitez pas à me le dire et j’en referais très bientôt.

Sachez qu’il est très compliqué et que seuls 20% d’entre vous arriveront à avoir plus de 5/10. Cependant ce n’est pas le score qui compte ; j’espère surtout qu’il vous aura permis d’apprendre quelques subtilités intéressantes de scrum.

Site référence de scrum en anglais : scrum.sg

Envie d’un Scrum exercice corrigé V2 ? Faites-le savoir en commentaire.

[ Article lu 3 fois aujourd'hui ]
A propos Judicaël Paquet 518 Articles
  Paquet Judicaël (coach agile et devops sénior) Mes activités en France et en Suisse : - architecte de transformation agile - formations agiles personnalisées - sensibilisations et coaching de manager - audits de maturité agile et de situations - coaching agile (équipes, orga, product owner, scrum master, coach agile) Spécialités : scrum, kanban, management 3.0, agilité à l’échelle, lean startup, méthode agile. [Suisse/France]

4 Commentaires

  1. Bonjour,

    Grand merci, ces genres de test sont très utiles pour la révision de notre compréhension de Scrum.
    Donc, bienvenue à la V2.

    Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.