Innovation Game : Buy a Feature pour prioriser !

buy a feature
buy a feature

Voici un petit atelier sympa qui permet de simplifier la définition de valeur sur les fonctionnalités d’un produit : buy a feature. Il est possible de le réaliser avec différents acteurs :

  • les stakeholder (parties prenantes)
  • les clients sélectionnés (lors d’un focus)
  • les représentants clients

C’est en effet assez intéressant de mettre en place cet atelier ; il permet de combler certaines situations complexes à gérer.

Par exemple, quand nos différents stakeholder n’arrivent pas à se mettre d’accord sur les valeurs des fonctionnalités parce qu’ils viennent tous de corps de métiers différents; cet exercice peut les forcer à mieux définir la valeur réelle de chacune des fonctionnalités et ainsi aider à la future priorisation.

Buy a Feature

Je vais vous décrire une façon de faire qui n’est pas 100% la version d’origine de cet atelier venant des Innovation Game.

Pour cet atelier, on va réunir l’ensemble des acteurs dans une même pièce.

Le facilitateur (voire le product owner) va présenter la liste des fonctionnalités avec un coût associé qui sera en lien avec le point d’effort défini. Il donnera également le coût total des fonctionnalités pour les produire.

On va donner de l’argent virtuel à chacun des participants ; chaque participant ne doit pas avoir plus d’argent que le prix de la fonctionnalité la plus haute afin que certaines fonctionnalités imposent une négociation pour être achetée. L’idée est même de donner moins à l’ensemble des participants que le total du prix des fonctionnalités proposées.

Certains facilitateurs vont imprimer des faux billets pour rendre l’atelier encore plus ludique. Il disposera également des feuilles pour représenter les différentes features sur la table.

Buy a feature
Buy a feature

Ici par exemple, on a 67$ au total et 25$ comme fonctionnalité la plus chère. On donnera donc 13$ (67$/5[4 participants + 1]) à chacun des participants.

Quand cela est fait, chaque participant pourra mettre l’argent qu’il désire pour acheter les features qu’il pense valoir le prix ; cela amènera l’ensemble des participants à faire des concessions et à la négociation.

A la fin, on regardera l’ensemble des fonctionnalités qui ont pu être achetée (ou voulue) par l’ensemble des participants présents. Ils n’ont pas l’obligation de dépenser tout leur argent.

buy a feature
buy a feature

Ici, les participants n’auront pas achetés deux fonctionnalités.

Ce petit atelier a permis de filtrer les fonctionnalités prioritaires avec les intervenants.

 

Pourquoi un Buy a Feature ?

Il m’est déjà arrivé de voir différents métiers se faire une guerre sans merci pour prioriser leurs demandes avant celles des autres. C’est le cas quand chaque corps de métier est objectivé différemment (souvent par des chiffres à atteindre).

Le Buy a Feature permet de rassembler tous ceux-ci dans une même pièce et de leur imposer de vendre leurs idées aux autres métiers. Cela ramène l’ensemble des métiers a devoir être plus objectif et à se concentrer sur les objectifs de l’entreprise plus que les objectifs personnels.

Hors cet aspect ludique de l’atelier, il apporte réellement énormément au niveau des interactions entre des individus ; ceux-ci n’ont pas forcément l’habitude de se côtoyer.

[ Article lu 1 fois aujourd'hui ]
A propos Judicaël Paquet 531 Articles
  Paquet Judicaël (coach agile et devops sénior) Mes activités en France et en Suisse : - architecte de transformation agile - formations agiles personnalisées - sensibilisations et coaching de manager - audits de maturité agile et de situations - coaching agile (équipes, orga, product owner, scrum master, coach agile) Spécialités : scrum, kanban, management 3.0, agilité à l’échelle, lean startup, méthode agile. [Suisse/France]

1 Rétrolien / Ping

  1. Me and My Shadow - Innovation Games - Blog Myagile Partner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.