Le mindset agile avant la méthode agile !

Ecrit par << Paquet Judicaël >>

Il est essentiel de bien comprendre l’intérêt d’avoir un mindset agile avant même de mettre des méthodes agiles. Je vois encore beaucoup trop d’acteurs sur le marché mettre un « scrum » sans même y mettre le moindre mindset.

Le mindset agile avant la méthode agile

Mettre une méthode agile (souvent le scrum) sans intégrer un mindset agile amène souvent à des résultats mitigés voire dégradés. Je suis loin d’être le premier à le dire, loin d’être le dernier mais il est essentiel de le rappeler.

Scope variable

En effet, combien d’acteurs font du « scrum » mais n’intègrent pas cette notion essentielle de scope variable ? Ils sont encore bien trop nombreux.

agile iron triangle
agile iron triangle

J’aime beaucoup l’Iron triangle qui rappelle que les méthodes agiles peuvent amener à avoir des coûts et des délais fixes… Mais cela ne peut pas se faire sans un scope variable.

Etre user-centric

Ce mindset agile pas toujours compris rappelle bien que le but n’est pas de faire un produit imaginé pour le client mais d’avoir un produit créé par le client lui même. Le client doit être au centre de toutes nos attentions.

Pour cela, le client (au pire son représentant) doit être présent lors de la création du produit et tout au long de son avancement.

D’ailleurs, j’aime beaucoup le cercle triptyque proposé par le Lean Startup qui rappelle l’importance de mettre en place des petites itérations de design itératif et de validating learning.

Lean Startup - Cercle Triptyque
Lean Startup – Cercle Triptyque

On doit toujours se mettre en continuel apprentissage de l’évolution du produit que l’on met en place.

Je le rappelle car parfois les sprint review ne sont pas utilisées pour obtenir de feedbacks pour améliorer le produit. Et pourtant, ces feedbacks clients sont essentiels dans l’évolution positive du produit.

Et si vos clients ne veulent pas y venir, allez les chercher où ils sont. S’adapter au contexte pas toujours simple est aussi un élément important de ce mindset agile que l’on doit s’accaparer.

Adapter sa méthode

Faire un scrum sans vouloir l’adapter est également un non sens. Je rappelle que l’adaptation est l’un des piliers rappelez par le scrum guide. Une méthode n’est jamais parfaite, notre contexte n’est pas le même que celle d’équipe voisine… Donc adaptons régulièrement notre méthode et notre environnement.

Faire une rétrospective sans réellement en sortir sans axe d’amélioration rend celle-ci monotone pour ne pas dire inutile. Cette méthodologie a l’avantage de proposer aux équipes un moment clé pour toujours s’améliorer.

L’humain au centre des pré-occupation

Les équipes de réalisations sont mises en place pour leur expertise ; il faut donc lui faire confiance et lui laisser cette expertise. Je vois encore des entreprises mettre en place des rôles de chef de projet techniques qui vont centraliser les décisions et pousser ces équipes de réalisation devenir de simple « pisseurs de codes ».

Quel dommage de ne pas profiter de l’expertise de chacun. Ces experts vont perdre toute motivation, avoir une productivité en baisse et pire encore ne pas évoluer.

Et côté méthode alors ?

Si je n’ai pas cité tous les piliers du mindset agile, il faut comprendre qu’ils sont essentiels pour réellement mettre une méthode agile. Si des méthodes comme l’Extreme Programming impose une excellence technique, le cadre léger du scrum peut amener la framework à être qu’un cadre sans la moindre agilité.

Cela ne veut pas dire que le scrum n’est pas agile mais qu’il n’a pas été bien compris. Pour ma part, de toutes les équipes que je rencontre, seule un faible pourcentage utilise le scrum comme une méthode agile. Et cela est bien dommage car on ne profite pas de tout ce qu’offre ce framework de grande qualité.

Former au mindset avant la méthode

En général, je commence toujours mes interventions en amenant les équipes tout le mindset à avoir pour bénéficier réellement de ce que peut apporter le Scrum.

Et honnêtement à ce jour, ces gens sont très intéressés et adhèrent souvent à ce mindset. Certains s’aperçoivent même que l’agilité n’est pas une « secte » mais un réel atout pour toute structure qui désire s’y mettre.

Quel grand groupe ne rêverait pas de pouvoir concurrencer ces petites startup qui viennent concurrencer un marché qui n’attend que d’évoluer ? Beaucoup mais peu y arrivent.

Conclusion mindset agile

Avant même de mettre des méthodes agiles, il est essentiel que les équipes et les managers comprennent bien le mindset agile qui est derrière. C’est celui-ci qui permettra à l’entreprise de prendre une bonne direction et être en meilleure capacité de concurrencer un marché de plus en plus difficile.

[ Article lu 5 fois aujourd'hui ]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.