Attention au water scrum fall !

Ecrit par << Paquet Judicaël >>

Le Scrum devenu ultra populaire est parfois bien mal mis en place. Il entre au milieu d’un processus complexe : c’est le water scrum fall. Je vais tenter de vous expliquer en quoi consiste ce terme très utilisé dans le monde anglophone.

Le Scrum

Le scrum est comme vous devez probablement le savoir, la méthode agile la plus populaire dans le monde francophone. Ayant fait de nombreux articles sur ce sujet, je vous propose d’aller lire le principal article sur le sujet pour en savoir plus :

Article : Qu’est-ce que le scrum ?

sprint scrum 2.0 (c'est pas du cycle en V)
sprint scrum 2.0 (c’est pas du cycle en V)

Le Scrum est utilisé pour faire toute la phase de réalisation dans 99% de ses applications.

Mais le Water Scrum Fall arrive

On voit régulièrement le Scrum se faire enfermer dans un processus lourd ; cela ne le rend pas agile du tout. Voici un exemple simple que l’on peut voir dans certains grands groupes :

water scrum fall
water scrum fall

Dans cet exemple, nous avons un cahier des charges qui est écrit et qui est contractuel ; celui-ci amène à un engagement fort du scope attendu en fin de projet.

Cependant, ce concept va à l’encontre du manifeste agile qui définit les valeurs des méthodes agiles : « Un logiciel qui fonctionne plus qu’une documentation exhaustive. ».

Ici la réalisation commence qu’après validation globale du cahier des charges. Donc lors de la phase de réalisation (en orange), les équipes ne font que découper le cahier des charges pour donner des petits lots fonctionnels aux équipes de réalisation.

Cela va à l’encontre du concept d’écrire user-stories de façon incrémentale et en juste-à-temps pour se donner un maximum de chance d’être en capacité de bien gérer la notion de scope variable.

Article : Comment écrire ses US avec une approche incrémentale et itérative

Ensuite, dans cet exemple, quand l’ensemble du produit est terminé, les équipes vont s’acharner à tout tester pour en cas de validation envoyer le nouveau produit en production.

Quand on voit le schéma ci-dessus, on comprend vite que le scrum est enfermé dans un waterfall classique où le scope est fixe. Hors en agile, la notion de scope variable est indispensable ; elle est justement l’une des bases pour délivrer selon la valeur business des éléments (dont les nouveaux venant de feedback).

Article : Qu’est-ce que l’agile iron triangle ?

Etes-vous en en Water Scrum Fall ?

Vous l’aurez compris, travailler en Water Scrum Fall n’est pas agile. Cependant il est parfois une étape indispensable dans les transformations de mindset de l’entreprise. Est-ce que votre Scrum est agile ou êtes-vous en réalité dans un concept de water scrum fall ?

Si votre Scrum est coincé au milieu d’un processus long et douloureux, vous devriez vite comprendre en effet que vous êtes bien en water scrum fall. Faire du scrum ne veut pas forcément dire être agile.

Si vous êtes dans ce cas de figure, comment pourriez-vous amener votre scrum et l’organisation à devenir agile ?

[ Article lu 2 fois aujourd'hui ]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.