Design Sprint #3 : mercredi, on décide des solutions possibles

Ecrit par << Paquet Judicaël >>

Dans ce quatrième article sur le Design Sprint nous allons voir comment l’équipe va décider des solutions possibles et plausibles pour ce nouveau produit dans le but de les prototyper. Nous verrons le déroulé du Design Sprint en 6 articles complets dont les trois premiers qui sont déjà disponibles.

Article :
Design Sprint #0 : préparation du Design Sprint
Design Sprint #1 : lundi, on comprend le besoin
Design Sprint #2 : mardi, on propose tous des solutions

N’hésitez pas à acheter le livre complet “Design Sprint” afin d’avoir un maximum d’information sur cet excellent processus qui d’ailleurs propose de nombreux exemples de mise en pratiques.

3ème jour : nous décidons

Dans la matinée, nous allons critiquer chaque solution et de décider quelles sont les solutions qui ont le plus de chance d’aboutir sur quelque chose de concret sur le long terme. Dans l’après-midi, nous allons prendre ces solutions à partir de leurs croquis et dessiner le story-board de celles-ci afin de créer un prototype étape par étape.

Décider

La première étape comme je le disais est de décider quelles sont les solutions sélectionnées par la suite. A partir de chacune de ces solutions, l’ensemble des participants vont critiquer celles-ci afin de valider en fin de matinée, les solutions qui vont pouvoir être prototyper pendant l’après midi.

Chaque personne croyant vraiment à sa solution va tenter de défendre son idée en cours de matinée afin de décider en groupe des solutions qu’on aimerait tester dans le courant de l’après-midi.

Nous allons mettre en place un concept en 5 étapes pour optimiser nos décisions :

Musée d’art

Nous collons au mur les croquis de nos solutions de façon espacée pour des raisons de lisibilité.

design sprint mercredi musee d art
design sprint mercredi musée d’art

Chauffer la carte

Le sprint master donne entre 20 et 30 pastilles collantes à chacun des membres de l’équipe qui pourront voter en silence pour chacune des parties qu’il pense intéressantes.

Les membres pourront mettre 2 à 3 pastilles pour les parties qu’ils trouvent vraiment très excitantes.

En cas de question, les membres pourront mettre un post’it en-dessous de la solution concernée avec la question écrite dessus.

design sprint chauffer la carte
design sprint chauffer la carte

Critique rapide

Lors de cette troisième étape, l’équipe va discuter autour des différentes solutions qui sont sur le mur sous un format bien timeboxé afin que chaque solution puisse être critiquer sur un temps égal. Cette phase étant plutôt intensive, le facilitateur pourra se faire aider d’une personne qui écrira sur les post’it toutes les idées qui ressortent de cette critique.

Voici la structure à respecter pour la critique de chacune des solutions :

  1. se rassembler autour d’une solution
  2. lancer le chronomètre à 3 minutes
  3. le facilitateur explique en quelques mots la solution
  4. le facilitateur lit les post’it rajouté éventuellement en dessous de la solution
  5. l’équipe rappelle les les idées que le facilitateur a éventuellement oublié de dire.
  6. la personne désignée pour écrire les post’it écrit l’ensemble des idées sur les post’it.
  7. l’équipe revoit les soucis et les questions posés
  8. le créateur de la solution se révèle et explique les idées qui ont été oubliées.
  9. l’équipe passe à la solution suivante.

Dans certains cas, il est possible de laisser quelques minutes complémentaires pour continuer la discussion sur une solution sur laquelle l’équipe semble plus s’attacher.

design sprint critique rapide
design sprint critique rapide

Sondage

Chaque membre de l’équipe va alors pouvoir voter pour la solution qui lui semble la plus intéressante. Pour cela, le sondage va se dérouler d’une certaine façon afin de mettre l’ensemble des membres dans les meilleures conditions possible.

  1. Donner une grosse pastille collante à chacun des membres qui représentera un vote
  2. Rappeler les buts à long terme ainsi que les questions du sprint
  3. Rappelez à tout le monde de ne pas oublier de réfléchir du côté des idées risquées avec un gros potentiel.
  4. Timeboxer à partir de maintenant à 10 minutes.
  5. Chaque personne écrit en privé leur choix que ce soit sur une solution complète ou sur une partie d’une des solutions.
  6. Quand les 10 minutes sont écoulées, chaque membre de l’équipe posera son vote sur la partie de la solution choisit
  7. Chaque personne expliquera brièvement alors son choix.
design sprint sondage
design sprint sondage

Super vote

Si cela fonctionne dans le monde politique, la démocratie n’est pas forcément la meilleure des voix pour prendre une décision sur la solution à mettre en place.

Tout le travail réalisé permettra d’aider le ou les décideurs à prendre une décision finale qui ne sera pas toujours la plus facile à assumer. Ceux-ci auront 3 votes pour désigner les solutions sur lesquelles l’équipe devra prototyper et tester.

design sprint supervote
design sprint super vote

L’équipe devra donc travailler sur les 3 idées qui ont reçu le(s) super vote de notre décideur.

Ca va grogner

Parfois, si le super vote est utile pour prendre des décisions, la décision qui rassemblera l’ensemble des super votes ne sera pas forcément réalisable aux yeux de l’équipe.

Quand deux idées sont en conflits l’une et l’autre, l’équipe pourra prototyper les deux séparément et soumettre au test du vendredi les deux idées retenues. Les utilisateurs clés définiront probablement le vainqueur de ce conflit.

Le nom du prototype

Donner un nom à un prototype est plutôt sympa en général mais si on ne cadre pas, ce genre de sujets peuvent vite devenir une véritable perte de temps. On va mettre en place une méthode très simple pour que ce soit rapide et efficace.

Voici les différentes étapes de la méthode « note et vote » :

  1. Chaque membre de l’équipe aura un papier et un stylo.
  2. Chaque membre prendra 3 minutes pour écrire ses idées en secret sur le papier
  3. Chaque membre prendra alors 2 minutes pour sélection les 2 ou 3 meilleures idées de celles qu’il a noté.
  4. Chaque membre ira écrire ses 2 ou 3 meilleures idées sur le tableau blanc visible par toute l’équipe.
  5. Chaque membre prendra 2 minutes et choisira son idée favorite parmi l’ensemble des propositions du tableau blanc
  6. Chaque membre votera avec un petit cercle bleu sur le tableau blanc sur le nom qu’il préfèrera
  7. Le décideur prendra la décision finale en s’aidant des choix de l’ensemble de l’équipe
design sprint note et vote
design sprint note et vote

A la fin de la matinée, l’équipe a pu donner un nom au produit et a pu choisir la solution qui semblait le plus répondre aux buts du sprint.

Le story board

Le mercredi après-midi, nous allons travailler un story board qui est un exercice très connu dans le monde du cinéma. On prendra les parties gagnantes désignées le matin même pour les lier entre elles.

On va commencer par créer une grille simple dans laquelle on va réaliser notre story board.

design sprint grille story board
design sprint grille story board

Définition de l’arrivée

Comment arrive-t-on sur notre application ? Arrive-t-on d’un moteur de recherche ? Avons-nous connu l’application grâce à un magazine ou un collègue ?

Votre story board pourrait parfaitement commencer par ce type d’ouverture très intéressante.

Et la suite ?

Nous dessinerons chacune des cases en demandant l’avis de chacun des membres de l’équipe. Il sera tout a fait possible voire utile d’utiliser des post’it à mettre sur ce board blanc pour rappeler les étapes gagnantes de la matinée afin de les représenter dans notre histoire.

Afin de s’assurer que le story board sera bien terminé à 17h, voici les règles utiles à respecter :

  • Travailler avec ce que vous avez : forcer l’équipe à ne pas rajouter de nouvelles idées mais de se focaliser sur les résultats précédents
  • Ne pas aller vers des écrits parfaits : chaque écrit sur le storyboard ne mérite pas encore qu’on y attache le besoin de le rendre parfait. Ce qui est écrit est suffisant, l’équipe n’a pas besoin de chercher la perfection.
  • Juste inclure les détails suffisants : pour le moment, il faut mettre les détails nécessaires à la compréhension mais pas plus. L’équipe travaillera les détails le jeudi.
  • Le décideur décide : afin d’éviter la dispersion des micro-décisions, il est préférable que l’équipe délègue au décideur, les décisions à prendre.
  • Dans le doute, prendre des risques : il faut parfois être capable de prendre un risque ; si vous doutez sur une proposition, allez y et on testera sa fiabilité plus tard.
  • L’histoire doit prendre 15 minutes max : il est important que l’histoire reste explicable facilement (sans accélérer la cadence de la voix) en 15 minutes maximum. Il sera difficile de faire tester « une histoire » de plus de 15 minutes en gardant toute l’attention des différents testeurs.

Conclusion

A présent, le mercredi est terminé et vous avez définit les solutions possibles et réalisé un story board de qualité. Nous verrons dans un prochain article, comment se déroule le jeudi sans un design sprint.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *