Design Sprint #4 : jeudi, on prototype le produit

Ecrit par << Paquet Judicaël >>

Dans ce cinquième article sur le Design Sprint nous allons voir comment l’équipe prototype le produit qui a été décidé la vieille. Nous allons apprendre à faire ce prototype dans les meilleures conditions possibles.

Nous verrons le déroulé du Design Sprint en 6 articles complets dont les quatre premiers qui sont déjà disponibles.

Article :
Design Sprint #0 : préparation du Design Sprint
Design Sprint #1 : lundi, on comprend le besoin
Design Sprint #2 : mardi, on propose tous des solutions
Design Sprint #3 : mercredi, on décide des solutions possibles

N’hésitez pas à acheter le livre complet “Design Sprint” afin d’avoir un maximum d’information sur cet excellent processus qui d’ailleurs propose de nombreux exemples de mise en pratiques.

4 ème jour : nous prototypons

Nous allons ce quatrième jour de Design Sprint, faire la technique du « fake it » que nous verrons après pour passer du story board au prototype. Nous allons voir l’état ‘esprit, les outils et la stratégie possible pour construire ce prototype en seulement 7 heures.

La technique du « fake it »

Au lieu de passer des semaines voire des mois à créer le prototype on va juste créer la façade de celui-ci en une seule journée. Inutile d’aller investir trop si on s’aperçoit que le prototype ne répond pas 100% au besoin utilisateur.

En construisant la façade en 1 jour, on considèrera que 90% est réel et que cela est suffisant pour faire de vrais tests utilisateurs. Ce qui ne serait pas le cas avec une construction classique. Voici deux graphiques qui comparent la construction d’un prototype selon la méthode du « fake it » et la méthode classique :

design sprint fake it
design sprint fake it

En travaillant de cette façon, l’équipe pourra plus facilement avoir des feedback et baisser considérablement le risque de mettre de l’énergie inutilement dans un prototype non concluant.

Changement de mindset

Il est vrai que cette façon de faire n’est pas simple pour tout le monde. Il faut se refuser d’être « perfectionniste » et accepter de livrer le juste nécessaire pour tester.

Il faut également accepter que le prototype puisse être jeté à la poubelle parce que les tests ne sont pas concluant. Le fait de travailler uniquement la façade permet justement de limiter au maximum la frustration d’un éventuel : « ça ne marchera pas ». Cependant on apprendra dans tous les cas de ce prototype : concept de « test and learn ».

Il ne faudra pas sous estimé le prototype car plus il semblera réel et plus on aura de chance que les utilisateurs se projettent bien sur le produit proposé.

Il sera important grâce à tous ces concepts de pouvoir bien distinguer la différence entre les réactions et les feedbacks.

Le prototype

Il est difficile de donner trop d’indication quant à la création d’un prototype car comme le dise les auteurs de cet excellent ouvrage « Sprint », chaque prototype est différent.

Voici les étapes conseillées pour faire votre prototype :

  1. choisir le bon outil
  2. diviser et conquérir
  3. créer le prototype en équipe
  4. faire un essai

Quel outil ?

Pour choisir l’outil que vous devez utiliser si vous n’êtes pas sûr, voici quelques aides :

  • si c’est sur un écran (site web, app, logiciel), utilisez Power Point,  Keynote ou un outil comme Squarespace (outil de construction de site web).
  • si c’est sur papier ( reporting, brochure, flyer), utilisez Power Point, Keynote ou Word.
  • si c’est un service (service client, support), écrivez un script
  • si c’est un espace physique (magasin, espace de travail), modifiez l’espace existant
  • si c’est un object (produit physique, machines), modifiez un object existant, créez un objet 3D ou utilisez Power Point voire Keynote.

Diviser et conquérir

Le facilitateur va aider l’équipe Sprint à se partager le travail :

  • les créateurs (2 ou plus) qui vont créer les composants individuellement
  • le chercheur va collecter l’ensemble des éléments nécessaires pour que les créateurs réalisent le prototype
  • l’écrivain sera là pour mettre les bons mots au bon endroit. Il est important de ne pas se tromper sur les mots à utiliser.
  • le collecteurs de données ira parcourir Internet, des librairies d’images et le prototype lui même pour récupérer les meilleurs éléments possibles. Il peut même devoir chercher sur un ancien produit si besoin en cas de refonte.
  • l’interviewer utilisera le prototype le vendredi pour le faire tester aux différents utilisateurs. Il devra bien préparer son interview pour quelle soit le plus fluide possible.`

Créer le produit ensemble

Ensuite, le but sera de construire le produit en équipe et que tout le monde recherche à améliorer le produit ensemble.

En cas d’obstacle rencontré, l’ensemble de l’équipe pourra bien évidement aider à la résolution de celui-ci. Le facilitateur n’est pas forcément le seul à chercher à résoudre les obstacles.

Tester le produit

L’équipe va commencer à tester le produit à 15h00 afin d’avoir le temps de réaliser des changements sur le prototype en cas de besoin. C’est d’ailleurs l’intervieweur qui prendra la rôle de présenter le prototype à ce moment là ce qui lui permettra de s’entrainer pour le lendemain.

Conclusion

A présent, le jeudi est terminé et vous avez réalisé un prototype en mode façade pour pouvoir le présenter le lendemain.

Voici l’article de la dernière journée de Design Sprint : Design Sprint #5 : vendredi, on teste le produit

[ Article lu 1 fois aujourd'hui ]

Une pensée sur “Design Sprint #4 : jeudi, on prototype le produit”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.