Pas de reporting à la Daily !

pas de reporting à la daily
pas de reporting à la daily

Nous avons beau le répéter encore et encore, nous voyons encore la Daily utilisée comme un outil de reporting ! Et bien évidemment cette pratique est à exclure. Pourquoi ? C’est ce que je vais tenter d’expliquer dans ce nouvel article.

Vous pouvez regarder la vidéo de la minute agile sur le sujet :

Reporting à la Daily

Il n’est pas rare de voir la Daily Scrum devenir un outil de reporting. Et si on lie ce phénomène régulièrement à un product owner qui outre passe son rôle voire un manager en quête de chiffres, nous pouvons rencontrer d’autres cas souvent oubliés…

Voici les cas les plus fréquents que j’ai eu l’occasion de rencontrer :

  • le product owner voulant être à jour en information
  • product owner se voulant omniprésent pour rappeler aux développeurs qu’ils doivent bosser
  • le manager qui s’ennuie
  • le manager qui a besoin de remonter des chiffres régulièrement
  • l’équipe de réalisation en quête de reconnaissance envers le leader technique
  • le leader technique voulant tout savoir

En effet, il n’est pas rare de voir un leader au sein des équipes de réalisation devenir le centre de toutes les attentions… Et la daily se transforme en outil de reporting sans même la présence du product owner ou du manager. Ce n’est pas un cas si rare et pourtant il est souvent totalement sous estimé.

Revenir aux fondamentaux de la Daily

La Daily Scrum n’est pas une cérémonie de reporting !

La daily scrum est un court moment (15 minutes maximum) où l’ensemble de l’équipe de réalisation se rassemble pour s’harmoniser sur l’état d’avancement du sprint. Et cette cérémonie ne doit pas donner lieu a du reporting, des comptes rendus, à sortir son contenu hors de cette réunion.

Vous pouvez regarder la vidéo de la minute agile sur le sujet :

« On a besoin de suivi ! »

C’est une demande tout a fait légitime. Cependant ce n’est pas la daily qui doit répondre à cette demande. L’équipe de développement doit mettre en place le nécessaire pour que le suivi soit possible en temps réel.

Cela se traduit souvent par un management visuel mis à jour en temps réel (équipe co-localisée) ou l’utilisation d’une application de board tels que Jira/Trello (équipe distribuée).

Le leader technique au centre des attentions

Je suis souvent étonné mais ce cas qui n’est pas rare est souvent sous-estimé. L’équipe de développement fait sa Daily autour du leader technique. Pourtant si le cas du « product owner » est souvent traité, celui-ci est souvent ignoré.

Pourtant il peut amener à des dérives avec des conséquences importantes comme celles-ci par exemple :

  • accélération des réalisations car compétition pour se montrer à la hauteur ; conséquence, baisse de la qualité
  • certains non suiveurs augmentent leur dette émotionnelle

Il faut impérativement amener l’équipe à sortir de ce problème. Il peut même être envisagé de sortir ce leader technique quelque temps de la daily pour tenter de normaliser son contenu. Il n’y a pas de solutions miracles, il faudra expérimenter plusieurs solutions potentielles. Cependant, il sera indispensable pour la qualité du produit de sortir de ce cadre la.

Lien utileThe Daily Scrum Meeting

[ Article lu 1 fois aujourd'hui ]
A propos Judicaël Paquet 551 Articles
  Paquet Judicaël (coach agile et devops sénior) Mes activités en France et en Suisse : - architecte de transformation agile - formations agiles personnalisées - sensibilisations et coaching de manager - audits de maturité agile et de situations - coaching agile (équipes, orga, product owner, scrum master, coach agile) Spécialités : scrum, kanban, management 3.0, agilité à l’échelle, lean startup, méthode agile. [Suisse/France]

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.