Attention à la dette émotionnelle

la dette emotionnelle
la dette emotionnelle

Ce terme un peu magique de dette émotionnelle cache une réaction en chaîne problématique. C’est d’ailleurs Marilyn Kol qui avait fait d’excellentes présentations sur ce sujet ; il est très intéressant de parcourir ensemble ce sujet.

Dette émotionnelle et dette technique souvent liées

Je prends en exemple dans cet article, la dette émotionnelle qui est la conséquence de la dette technique en augmentation. Mais il est possible aussi de voir une dette technique augmenter considérablement en conséquence de la dette émotionnelle.

Ce sont deux dettes parallèles qui finissent souvent par se lier. L’une peut souvent être la conséquence de l’autre.

La dette en constante évolution

Il n’est pas rare de voir des produits où la dette technique augmente constamment ; voici quelques raisons possibles qui peuvent amener à cette augmentation constante de dette technique :

  • l’excellence technique n’existe pas
  • un contexte oppressant imposant des deadline (sur un scope fixe)
  • des développeurs juniors ne connaissant pas les tests techniques

Mais il faut bien comprendre que cette dette technique en constante évolution ne sera pas sans conséquence. Plus vous attendez, plus les problèmes s’enchaineront et parfois à des niveaux de plus en plus critiques.

Soyons clair : la dette a un coût non négligeable. Ce coût sera moins visible à court terme mais finira par coûter beaucoup plus cher que d’avoir accepté d’investir dans de l’excellence technique.

Les conflits en augmentation

La dette technique en constante augmentation peut amener à des conflits au sein de l’équipe de réalisation. En effet, les développeurs par exemple n’apprécient pas trop de travailler sur des bugs ou petites maintenances… Mais quand cela devient de plus en plus quotidien, certains vont en devenir aigri.

Et c’est malheureusement là que les conflits commencent à apparaitre même dans des équipes qui semblaient très proches. Si les conflits commencent souvent au premier niveau de conflit, avec le temps cela peut aller à des niveaux plus critiques.

Voici les 5 niveaux de conflits possibles comme nous l’avions vu il y a quelques temps sur ce blog :

  • Niveau 1 : le problème à résoudre
  • Niveau 2 : le désaccord
  • Niveau 3 : la compétition
  • Niveau 4 : la croisade
  • Niveau 5 : la guerre nucléaire.

Et ces conflits vont créer de la dette émotionnelle. Malheureusement plus cette dette augmente, plus elle est complexe à gérer.

Inversement de la dette émotionnelle à la dette technique

La dette émotionnelle et la dette technique sont deux problèmes parallèles. Il arrive aussi que la dette émotionnelle amène les équipes techniques à perdre leur motivation ; et cela peut amener à une augmentation considérable de la dette technique.

Cependant les causes de la dette émotionnelle sont parfois autres : problème d’égo, difficulté à s’adapter au mindset agile…

J’ai déjà rencontré malheureusement tout ces cas qui ont causés de la dette émotionnelle. Il va falloir faire un travail de fond pour la réduire.

Réduire la dette émotionnelle

Il est impératif de faire son possible pour réduire la dette émotionnelle. Et pour cela, il faudra accepter de regarder les problèmes en face et ne pas faire semblant qu’ils n’existent pas.

Voici un article qui vous aidera sur la gestion de conflit : Comment gérer les conflits ?. Cependant traiter le conflit sans traiter le problème de fond ne fera que repousser les échéances.

Pour cela, l’exercice des 5 pourquoi peut vraiment aider l’équipe à trouver le problème à sa source. Et dans le cas où la dette technique (citée ci-dessus) est la source réelle du problème, sans les 5 pourquoi (ou exercice similaire), il est possible de ne pas traiter le fond du problème.

L’équipe devra alors traiter la situation sur trois axes différents pour vraiment réduire la dette émotionnelle :

  • gérer le problème de fond
  • gérer les différents conflits
  • se prémunir des futurs conflits

Si la rétrospective ou des ateliers complémentaires peuvent permettre de règler le premier point, le deuxième devra être pris par un coach ayant de bonnes connaissances dans les conflits ; c’est en effet un problème qui peut être très difficile à gérer.

Vous pouvez retrouver différentes rétrospectives sur ce site qui peuvent vous aider dans cette tâche : Nos rétrospectives

Cependant, quand les conflits sont terminés (car bien traités), cela ne reste pas sans conséquence ; il y a de la dette émotionnelle qui reste en place. La gestion du conflit n’effacera toute la dette émotionnelle acquise. Il est impératif de se prémunir d’éventuels prochains conflits et de continuer à réduire la dette émotionnelle accumulée.

Pour cela le coach (ou RH, manager…), pourrait utiliser des ateliers permettant de mieux comprendre les attentes de chacun afin de les aider à mieux atteindre leurs objectifs au sein de l’équipe même.

Vous pouvez pour cela utiliser le Moving Motivator, des exercices de coachs personnels pour mieux comprendre les attentes de chacun… Il est d’ailleurs également tout a fait possible de proposer des coaching individuels pour ceux qui le désirent.

Conclusion la dette émotionnelle

La dette émotionnelle est un vrai sujet de fond à traiter. Ce sujet a été mis sur le devant de la scène avec les différentes interventions de Marilyn Kol qui a su traiter ce sujet en profondeur.

La productivité de l’équipe est 100% liée à la dette émotionnelle… Une équipe ayant une forte dette émotionnelle ne sera plus capable de produire convenablement.

Article de Marilyn Kol à lire sur le sujet : La dette émotionnelle

[ Article lu 1 fois aujourd'hui ]
A propos Judicaël Paquet 490 Articles
  Paquet Judicaël (coach agile et devops sénior) Mes activités en France et en Suisse : - architecte de transformation agile - formations agiles personnalisées - sensibilisations et coaching de manager - audits de maturité agile et de situations - coaching agile (équipes, orga, product owner, scrum master, coach agile) Spécialités : scrum, kanban, management 3.0, agilité à l’échelle, lean startup, méthode agile. [Suisse/France]

2 Commentaires

  1. Bonjour!

    Merci pour cet article sur la dette émotionnelle. Le parallèle avec les problèmes techniques est très pertinent. Avez-vous des références à me conseiller pour mieux cerner ce concept ou s’agit-il d’une simple comparaison avec les problèmes techniques?

    Bastien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.