Product owner toujours absent

product owner toujours absent
product owner toujours absent

Product owner toujours absent ? Il est vraiment difficile pour une équipe de développement de bien avancer quand le product owner est toujours absent.

Vous pouvez regarder la vidéo de La Minute Agile sur le sujet  :

Product owner toujours absent

L’absence régulière d’un product owner n’est pas sans conséquence. Et pourtant, il n’est pas rare de voir encore des product owner qui ne se positionnent pas du tout comme le scrum guide le recommande.

Il serait facile de dire : « le PO ne veut pas se mélanger avec l’équipe de développement »… Les causes peuvent être beaucoup plus complexes que ça. Je recommande à l’équipe d’utiliser des pratiques de résolutions telle que les 5 pourquoi, afin de s’assurer de chercher en profondeur les causes d’une absence constante.

Le vrai proxy product owner n’est pas une solution

Une pratique se met souvent en place lorsque le product owner est régulièrement absent : le proxy product owner.

Si ce proxy product owner n’a pas la capacité d’avoir les réelles connaissances du métier, il ne sera qu’un intermédiaire entre l’équipe de réalisation (dont il fait parti) et le product owner.

business analyst en proxy po
business analyst en proxy po

Cela est une très mauvaise pratique car le product owner prend généralement les pleins pouvoirs du produit. Il donne ses exigences et vérifie qu’elles sont bien mises en place… Hors cela va à l’encontre du scrum.

De plus, le business analyst doit continuellement se battre pour tenter de donner des items de qualité à l’équipe de réalisation sans bien connaitre le métier derrière… En effet, le business analyst a lui aussi peu de contact avec ce type de product owner.

Du coup, malgré toute la bonne volonté du proxy product owner, les items ne sont jamais d’excellente qualité… Et cela amène à des re-work réguliers… C’est une perte de temps inutile.

Le PO devient partie prenante

Cette solution est de loin la plus intéressante et efficace dans ce type de situation. Le product owner donne toutes les clés au proxy product owner :

  • les contacts nécessaires
  • lui délègue en toute confiance la priorisation
  • lui délègue la gestion du backlog
  • le forme rapidement sur le sujet

Au final, le product owner initial devient partie prenante et le proxy product owner devient product owner… Même si nous ne mettons pas ces noms officiellement, le positionnement devient celui-ci. Mais peu importe le nom, le plus important c’est la réalité du terrain.

[ Article lu 4 fois aujourd'hui ]
A propos Judicaël Paquet 607 Articles
  Paquet Judicaël (coach agile et devops sénior) Mes activités en France et en Suisse : - architecte de transformation agile - formations agiles personnalisées - sensibilisations et coaching de manager - audits de maturité agile et de situations - coaching agile (équipes, orga, product owner, scrum master, coach agile) Spécialités : scrum, kanban, management 3.0, agilité à l’échelle, lean startup, méthode agile. [Suisse/France]

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.