Le Product Owner n’est pas le testeur

le product owner n est pas le testeur
le product owner n est pas le testeur

Attention, le product owner n’est pas le testeur dans une équipe scrum. C’est une erreur que nous voyons régulièrement et qui n’est pas sans conséquence.

D’ailleurs, vous pouvez regarder la vidéo de la minute agile qui parle aussi de ce sujet :

Le product owner n’est pas le testeur

Quand le product owner « valide »

Nous allons analyser la chaîne de réalisation quand le product owner se veut être le testeur (dans le sens validateur) car ça change beaucoup de chose.

Premièrement, le positionnement du product owner est assez différent quand il est le « validateur » des items.

le product owner valide les user stories
le product owner valide les user stories

Cette représentation ne vous semble pas inconnue ? Normal c’est la représentation d’un cycle en V. Et quand votre product owner devient validateur de la réalisation, c’est au final un « mini » cycle en V qui se met en place.

On peut d’ailleurs constater que le product owner est sur la couche supérieure du produit ce qui implicitement le met comme « patron » du produit et de la demande exprimée par le client. Est-il du coup réellement possible de demander à l’équipe de réalisation d’être autonome alors que quelqu’un est clairement au-dessus d’elle pour donner les instructions et vérifier qu’elles ont été respectées ?

Quand le product owner « ne valide pas »

Ce schéma change énormément le concept dans sa globalité. Voyons ce que ça donne en omettant les collaboration fortement recommandé entre toutes les parties :

le product owner ne valide pas les user stories
le product owner ne valide pas les user stories

Nous voyons directement que nous sortons de ce concept de cycle en V car les responsabilités sont réellement partagées. Plus intéressant encore, le client est en relation avec tous les membres de l’équipe et le product owner n’est plus son contact privilégié.

Quand le product owner ne valide pas les user stories, l’équipe de réalisation a une véritable responsabilités et une véritable autonomie sur la réalisation du produit.

Une équipe de réalisation motivée a plus de chance de fournir un travail de qualité.

Conclusion

Le product owner n’est pas le testeur de l’équipe et il y a de bonnes raisons à cela :

  • autonomie de l’équipe de réalisation
  • responsabilité à 100% de la réalisation pour cette même équipe
  • une relation client/équipe de réalisation indispensable
  • source de motivation de l’équipe de réalisation

J’espère que cette article vous permettra de mieux comprendre l’importance de ne pas placer le product owner en tant que validateur. C’est pas son rôle dans le scrum et cela n’est pas si anondin.

Liens utiles :

Product owner (site anglais)
Product Owner (scrum.sg)

[ Article lu 1 fois aujourd'hui ]
A propos Judicaël Paquet 611 Articles
  Paquet Judicaël (coach agile et devops sénior) Mes activités en France et en Suisse : - architecte de transformation agile - formations agiles personnalisées - sensibilisations et coaching de manager - audits de maturité agile et de situations - coaching agile (équipes, orga, product owner, scrum master, coach agile) Spécialités : scrum, kanban, management 3.0, agilité à l’échelle, lean startup, méthode agile. [Suisse/France]

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.