Cérémonies du sprint scrum

Ecrit par << Thi Mai Ly >>

J’ai décidé de faire cet article dans le but de vous donner une vue globale des cérémonies d’un sprint scrum.

Définition du sprint scrum

L’itération ou le cycle de développement du scrum est nommé un « sprint » ; il dure en général deux ou trois semaines. Des cycles courts permettent d’avoir des feedbacks plus fréquemment.

Mais ceux-ci ne doivent pas être trop courts non plus, pour laisser le temps à l’équipe de réaliser des développements permettant d’atteindre des objectifs réalistes. On appellera d’ailleurs ces objectifs, les objectifs du sprint.

Et pour finir, la durée des sprints doit être fixe. Il ne faut pas changer cette durée quelle que ce soit les raisons.

Que fait-on pendant un sprint scrum ?

Un sprint scrum commence par un sprint planning et se terminera par une sprint review et une sprint retrospective. Tous les matins, l’équipe de développement s’harmonisera avec la Daily et l’équipe fera des Product Backlog Refinement pour aider le Product Owner à affiner le contenu du backlog.

"<yoastmark

Le sprint planning

L’objectif : bien organiser le sprint scrum qui démarre.
La durée : le temps qu’il faut pour finir la préparation du sprint. Mais c’est préférable de ne pas dépasser plus de 2h.
Les participants : le Product Owner (PO), le Scrum Master (SM) et toute l’équipe de développement (des développeurs)
Les animateurs : c’est Le Product Owner qui est le maître de cérémonie. Le Scrum Master sera plutôt celui qui va seconder le Product Owner pour intervenir en cas de besoin.

Le déroulement :

1. Le Product Owner définit les objectifs du sprint. N’hésitez pas à rappeler ces objectifs tout au long de la Sprint Planning voire les écrire directement sur le board.

2. L’équipe va devoir ré-estimer le point d’effort (la complexité) de chacune des
demandes du sprint précédent qui ont fini en « work in progress » (en cours).
Ce travail est inutile sur les demandes qui étaient en « todo » à la fin du précédent sprint.

3. Le Product Owner va alors proposer aux développeurs un ensemble de demandes qu’ils devront prendre en charge pendant le sprint. Ces demandes répondront dans l’ensemble aux objectifs fixés en début de cérémonie.

4. On n’estime plus des demandes pendant le sprint planning mais on réalise les estimations en amont du Sprint Planning. C’est lors de la Product Backlog Refinement que l’estimation est faites. Elle permet à la sprint planning d’être plus rapide et de fluidifier au maximum les processus. En revanche, l’équipe peut estimer exceptionnellement une demande du backlog indispensable à traiter lors de ce sprint malgré le fait qu’elle ne soit pas passé en Product Backlog Refinement.

5. La dernière étape est de découper l’ensemble des demandes en sous-tâches techniques. Il n’y a pas de règles précises pour ce découpage technique ; je conseille aux équipes techniques de faire le
découpage avec lequel elle se sentira le plus à l’aise possible.

Plus de détails sur sprint planning : La Sprint Planning

Chaque jour du sprint scrum (sauf le jour du sprint planning), l’équipe participe au daily scrum.

Le daily scrum

L’objectif : l’équipe de développement doit être claire sur l’avancement du projet et relever des points bloquants.
La durée : 15 minutes maximum tous les jours du sprint scrum
Les participants : l’équipe des développeurs, le Product Owner (en observateur toléré) et le Scrum Master (nécessaire si l’équipe n’est pas mature)
Les animateurs : l’équipe de développement autonome

Le déroulement :

On fait un tour de l’équipe de développement et chaque participant doit :

  • Expliquer ce qu’il a fait depuis la dernière Daily
  • Dire ce qu’il pense faire jusqu’à la prochaine Daily
  • Lever une alerte (s’il y en a)

Attention : chaque membre n’a que 2 minutes pour parler. Si un problème est soulevé et qu’on va probablement passer du temps à en parler, le Scrum Master devra dès le début proposer de parler de ce problème après la Daily afin de ne pas perturber celle-ci.

Plus de détail sur daily scrum : Faire une bonne Daily Scrum en scrum

En cours du sprint, une fois par semaine, l’équipe participe au Product Backlog Refinement anciennement appelé Grooming.

Le Product backlog Refinement

L’objectif : affiner le contenu du Product Backlog et bien organiser les prochains Sprint.
La durée : ne dure pas plus d’une heure par session, elle peut également durer que dix minutes si le Product Owner n’a pas besoin de plus de temps
Les participants : l’équipe de développement, le Product Owner et le Scrum Master
Les animateurs : C’est Le Product Owner qui est le maître de cérémonie. Le Scrum Master sera plutôt celui qui va seconder le Product Owner pour intervenir en cas de besoin

Le déroulement :

1. Le Product Owner va proposer des user-stories aux développeurs. Pour chaque demande :

  1. Les développeurs posent des questions au Product Owner pour affiner la demande et dans le but de pouvoir l’estimer si la demande n’est pas 100% claire.
  2. Si ils ont totalement compris la demande, ils valident le ticket et l’estimeront
  3. Sinon, si les développeurs ne comprennent pas le ticket, cela imposera au Product Owner de revoir sa copie jusqu’à la prochaine session.

2. Les développeurs vont alors faire une estimation de la demande ensemble en temps ou en point d’effort (fortement recommandé). Vous pouvez lire cet article pour mieux comprendre comment bien estimer les demandes avec la méthode du Poker planning :

Planning Poker : estimer vos user-stories

Plus de détails sur la Product Backlog Refinement :

La Product Backlog Refinement

Le sprint scrum se termine par la sprint review qui doit avoir lieu juste avant la sprint retrospective.

La sprint review

L’objectif : faire un point sur ce qui a été réalisé en cours de sprint. Il est aussi intéressant de présenter le rendu afin d’améliorer l’échange entre l’équipe et les parties prenantes ; cela dans le but de récupérer un maximum de feedback constructifs.
La durée : ne dure pas plus de 1 heure
Les participants : l’équipe de développement, le Product Owner, le Scrum Master, les utilisateurs clés [optionnel], les parties prenantes [optionnel] et les sponsors [optionnel]
Les animateurs : C’est Le Product Owner (PO) qui est le maître de cérémonie, Le Scrum Master (SM) sera le second animateur. C’est plutôt conseillé que le PO et le SM présentent en binôme.

Le déroulement :

1. Le Product Owner présente le travail parcourus pendant le Sprint

2. Des développeurs font une démonstration d’une nouvelle fonctionnalité terminée ou d’un nouveau produit terminé

3. Le Scrum Master présente quelques indicateurs révélateurs (burndown chart, burnup chart, impediment donut…) pour expliquer concrètement l’avancement du projet.

4. Questions/Réponses et feedback.

Plus de détails sur la sprint review :

Faire une bonne Sprint Review
La sprint review n’est pas une démo !

La sprint retrospective

L’objectif : de travailler sur deux axes principaux soit l’amélioration continue et la santé de l’équipe
La durée : une heure
Les participants : l’équipe de développement, le Product Owner et le Scrum Master
Les animateurs : C’est le Scrum Master qui prépare et anime à 100%

Le déroulement :

Le scrum Master va proposer des ateliers ludiques afin d’atteindre des objectifs de la rétrospective avec quelques règles d’or :

  • chaque rétrospective doit être différente
  • elle doit être animée et pas monotone

Plus de détails sur le sprint rétrospective : Découvrez l’art de la rétrospective

Formats de rétrospective : Retrospectives

Conclusion sprint scrum

J’espère que cet article résumé d’un sprint scrum vous sera utile. Les durées indiquées ne sont pas celles du Scrum Guide mais celles que je vous recommande personnellement.

Une pensée sur “Cérémonies du sprint scrum”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.