Scrum c’est de la réunionite aigüe ?

réunionite aigüe
réunionite aigüe

Je l’entends encore aujourd’hui malheureusement : le Scrum c’est de la réunionite aigüe ! Nous allons profiter de cet article pour comprendre pourquoi c’est faux et comment faire pour ne pas entrer dans ce type de cliché.

Scrum c’est de la réunionite aigüe ?

J’entends quelques équipes (pas trop nombreuses non plus) me dire que le Scrum c’est de la réunionite aigüe. Voici quelques axes d’amélioration proposées par les équipes que j’ai entendu pour résoudre ça :

  • Passons à des sprint de 4 semaines, ça fera deux fois moins de réunions…
  • Arrêtons les rétrospectives, on gagnera 1h de plus en développement…
  • Laissons un seul développeur en Product Backlog Refinement, inutile de tous y aller.
  • Stop aux réunions

Bien évidemment, à la connaissance de ces axes d’amélioration mises en place avant mon arrivée, j’ai creusé avec l’équipe sur ses impressions de réunionite aigüe. Il s’avère que c’est souvent dû à la multiplication de mauvaises pratiques. Voici quelques exemples :

  • avoir des rétrospectives ennuyeuses et monotones
  • faire des rétrospectives qui dure 1h de plus que le temps prévu
  • réaliser des daily qui dure jusqu’à 40 minutes
  • avoir des Product Backlog Refinement qui durent des heures
  • poser des ateliers et des réunions pour tous les sujets sans cibler

En effet, on se rend très vite compte qu’il est quasiment systématique que la sensation de réunionite aigüe soit liée à de mauvaises pratiques. Si l’impression peut rapidement se mettre en place au sein des équipes, il est plus difficile de l’enlever.

Mes remèdes

En général dans ces cas que je considère urgent à traiter, je tente d’agir en mode « électrochoc » pour donner une impression de changement radicale ; cela permettra de créer une rupture nette et de tenter de remotiver les troupes.

Chaque réunion doit être comprise par les développeurs et elles doivent être timeboxées.

Je coache individuellement le scrum master pour lui apprendre à faciliter. Il sera en charge de tout timeboxer pour ne plus vivre cette sensation de réunionite aigüe.

Il sera également important de rappeler les objectifs au début de chaque réunion afin qu’ils soient partagés et compris par tous. Cela épargnera d’éventuelles sensations d’errance au sein des participants.

Ca peut paraitre bête de le rappeler mais j’ai déjà vu cette erreur dans le passé : ne proposez pas de longs ateliers pour comprendre le « scrum guide » et chaque réunion. En général, ça ne fait que renforcer cette impression réunionite aigüe.

Il est préférable donc d’expliquer les objectifs de façon concise au début de chaque réunion ; cette façon de faire sera bien plus efficace que l’ajout d’un atelier pour tout lister. Même si on l’appelle un atelier, cela reste une réunion.

Conclusion

La sensation de réunionite aigüe peut très vite arriver ; ne la laissez surtout pas s’installer et prenez là comme un indicateur d’un dysfonctionnement à corriger. Attention, elle peut rapidement faire baisser la motivation des troupes et en conséquence la productivité de l’équipe.

Si vous sentez que vous n’arrivez pas à sortir de cette sensation qui se généralise dans votre équipe, n’hésitez pas à contacter un coach agile pour qu’il vous aide à résoudre ce problème.

[ Article lu 2 fois aujourd'hui ]
A propos Judicaël Paquet 524 Articles
  Paquet Judicaël (coach agile et devops sénior) Mes activités en France et en Suisse : - architecte de transformation agile - formations agiles personnalisées - sensibilisations et coaching de manager - audits de maturité agile et de situations - coaching agile (équipes, orga, product owner, scrum master, coach agile) Spécialités : scrum, kanban, management 3.0, agilité à l’échelle, lean startup, méthode agile. [Suisse/France]

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.