Coaching d’équipe, quand doit-on partir ?

Ecrit par << Paquet Judicaël >>

Le coach agile n’est pas un membre à part entière d’une équipe et doit se retirer à un moment ; Lors d’un coaching d’équipe quand doit-on se retirer ? Nous allons tenter de répondre cette question rapidement avec cet article.

Le coaching d’équipe

Le coach agile peut avoir 8 rôles différents à ce jour au sein des entreprises. Le coaching d’équipe est l’un de ces rôles. Voici un article qui explique les 8 rôles différents du coach agile si cela peut vous intéresser.

Article : Le coaching agile se divise en 8 rôles différents

Le coaching d’équipe avec une posture transverse

Il y a parfois une confusion à ce niveau là mais le coach agile n’est pas un membre de l’équipe qu’il accompagne. C’est un positionnement parfois mal compris mais qu’il est indispensable à avoir.

Si le coach agile peut être dans l’obligation d’être très présent au lancement d’un produit car il doit former les équipes, coacher individuellement les scrum master/product owner si ils sont novices, aider l’équipe à avoir un cadre… Cela doit rester temporaire.

Je déconseille une présence à temps plein au sein d’une même équipe car cela pourrait donner l’impression que le coach agile est un membre à part entière de cette équipe.

D’ailleurs, il est indispensable que le coach agile ne se substitue pas au Scrum Master ; il va plutôt l’aider voire le former pour qu’il anime les cérémonies ou d’autres ateliers. Le coach agile n’est pas un Scrum Master++.

Une présence qui diminue avec le temps

Normalement avec le temps, sa présence doit moins se faire sentir et le coach doit volontairement passer de moins en moins de temps avec l’équipe. L’équipe doit être dans la capacité de se gérer elle même au fur et à mesure du temps.

Si cela n’est pas le cas, ce qui arrive malheureusement de temps en temps, il est peut-être judicieux d’envisager de mettre un autre coach sur cette équipe. Si l’équipe n’a pas réussit à prendre un peu d’autonomie, il y a peu de chance que ça évolue sans changement majeur.

Et le départ…

Le coach agile doit sortir du coaching et juste éventualiser de passer de temps en temps voir si tout va bien. Pour ma part, la présence du coach sur une équipe au bout de 6 mois est une mauvaise chose. Par contre, je reste souriant et disponible si certains membres de l’équipe ont besoin d’un conseil sur une situation ou une pratique à mettre en place.

Si une équipe n’arrive pas à s’auto-gérer après autant de temps, c’est qu’il y a un problème de fond. Au bout de six mois, le coach agile ne doit plus avoir la même motivation, l’équipe a fini par l’adopter dans l’équipe ; j’ai quelques doutes que cela soit efficace.

Si les effectifs de coachs agiles sont limités ce qui est souvent le cas, il y a beaucoup de chance que le coach agile capitalisera mieux dans une autre équipe. L’équipe qui n’a pas su prendre son autonomie pourrait être accompagné de nouveau dans le futur.

Conclusion

Il est peu évident au début d’avoir cette posture transverse mais le coach agile n’est pas un membre de l’équipe mais transverse aux équipes qu’il accompagne.

Il devra se retirer peu à peu jusqu’à disparaitre de l’équipe tout en restant disponible si l’équipe le demande. Si une équipe n’est pas autonome, le coach agile devra quand même se retirer pour aller capitaliser sur une autre équipe quitte à ce que cette équipe soit accompagné par un autre coach agile à l’avenir.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *