Le coach doit savoir refuser un coaching personnel

Ecrit par << Paquet Judicaël >>

Ce n’est pas toujours facile à faire mais il est indispensable que le coach soit capable de refuser un coaching personnel. Certains coaching ne peuvent de toute façon pas fonctionner.

Des demandes de coaching pas toujours claires

Les demandes de coaching personnel (voire individuel) ne sont pas toujours claires. Il y a des cas qu’il faudra commencer par analyser avant de valider la demande de coaching. Voici les cas que l’on peut rencontrer sur lesquels il sera parfois nécessaire de dire « NON » à un coaching.

La demande est inexistante

Il arrive de temps en temps que le coaching soit imposé par la hiérarchie ou les RH de l’entreprise ; l’intéressé dans ce cas n’est pas forcément au courant du coaching voire n’en a pas spécialement envie.

Le coach devra s’assurer de l’envie de l’intéressé pour valider la demande de coaching ; établir un coaching avec une personne non intéressée n’a aucun intérêt. Le coach doit être capable même si cela n’est pas toujours facile de dire « NON » à la prise en charge du coaching à l’ensemble des partis.

Il arrive également que l’intéressé vienne voir le coach pour savoir ce que le coaching pourrait lui apporter. C’est une situation intéressante mais qui peut donner sur aucun coaching à la suite.

Le coach va alors voir avec l’intéressé si il ne se cache pas une demande de coaching derrière. Si en effet l’intéressé découvre une vraie raison d’être coaché après un entretien informel avec le coach, un coaching pourra alors être enclenché.

Le dernier espoir

Il arrive parfois que l’intéressé vienne voir le coach en vous considérant comme un dernier espoir. Il vient dans l’espoir de trouver « LE » coach qui saura le faire changer.

Il y a dans ce cas une vraie demande sur lequel le coach pourra être un grand soutien où il pourra aider l’intéressé à trouver enfin une issue ; attention cependant à s’assurer que le coaché sera prêt à changer pour que des résultats puissent être atteignables.

Ne pas vouloir changer

Il arrive parfois que l’intéressé ne veuille rien changer mais espère voir du changement grâce au coaching ; ce conflit intérieur a malheureusement aucune chance de réussir et le coaching n’a que trop peu de chance d’aboutir sur de vrais résultats (pour ne pas dire nul).

Le coach doit dans ce cas refuser la demande de coaching et privilégier d’offrir son savoir faire à d’autres personnes.

Le demande est confuse

La demande de coaching n’est pas toujours claire dans la tête de l’intéressé. Cependant la demande peut cacher en réalité un demande beaucoup plus implicite.

Le coach devra travailler à clarifier la demande avec l’intéressé pour cadrer la demande de coaching. Si les demandes sont multiples, ils travailleront ensemble pour prioriser les objectifs du coaching. Si le coach s’aperçoit qu’il y a une demande intéressante de l’intéressé, un coaching pourra s’enclencher.

Conclusion : refuser un coaching personnel

Le coaching ne peut pas fonctionner dans toutes les situations ; inutile de l’imposer, le coach doit être capable de refuser un coaching personnel ou un autre type de coaching.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.