Ne jamais faire du Cargo Cult en agile

Ecrit par << Paquet Judicaël >>

Il n’est pas rare encore de voir des équipes faire du Cargo Cult de méthodes et organisations agiles ; qu’est ce le Cargo Cult et pourquoi il faut l’éviter à tout prix ?

Qu’est-ce que le Cargo Cult ?

Le Cargo Cult est un phénomène apparu au XXème siècle où les aborigènes copiaient certaines choses des européens et américains sans en comprendre les technologies dans le but d’obtenir certaines choses.

Le fait le plus marquant de ce phénomène fut lors de la guerre du pacifique où les aborigènes avaient copié un radio émetteur de l’armée car ils comprenaient que c’est à partir d’un appel de celui-ci que les hommes recevaient des rations et du matériel. Cependant les micros créés n’étaient que des objets factices (sans la moindre technologie).

Après un grand nombre d’appels dans le faux micro infructueux, ils ont décidé de créer la piste d’atterrissage pour que les avions puissent se poser pour déposer les cargaisons. Cependant, les avions n’arrivaient jamais.

En copiant les européens sans comprendre le fond, les aborigènes n’avaient aucune chance d’obtenir les résultats qu’ils espéraient.

Quel lien avec l’agilité ?

Comme l’avaient déjà signalé certains de mes confrères coachs agiles, copier bêtement des pratiques sans en comprendre le sens ne donnera pas les résultats attendus. Et pourtant, je vois encore trop d’équipes tenter de copier des pratiques parce que la pratique marche dans la boite d’à côté.

Croyez-vous vraiment que vous pourrez obtenir les mêmes résultats en copiant bêtement sans réfléchir ? Je peux vous assurer que ça ne fonctionnera pas (du moins pas tout le temps). Evitez tout Cargo Cult afin de ne pas vous retrouver dans la même situation que les aborigènes.

Si vous apprenez une nouvelle pratique, voyez si celle-ci peut apporter à votre équipe. Si à ce moment là, elle parait pertinente, n’hésitez pas à la tester. Par contre si elle n’a aucun effet positif, inutile de persister, vous trouvez d’autres pratiques plus intéressantes par rapport à votre contexte.

En effet, c’est le contexte qui saura vous dire si la pratique peut apporter quelque chose ou non… D’ailleurs n’hésitez pas également à tester des pratiques que ne font pas vos voisins si elles vous paraissent pertinentes ; on sait jamais, elle peut vous apporter quelque chose.

Exemple classique de Cargo Cult

J’ai connu une équipe de data scientists qui voulait impérativement faire le même Scrum que l’équipe copine… Ne sachant jamais où ils avançaient car ils étaient spécialisés dans l’exploration et le machine learning, ils avaient toujours des sprints aux objectifs inatteignables.

Sauf que cela finissait par les déprimer… Pourtant, pourquoi faire un scrum dans cette équipe où la méthode ne s’adapte pas du tout ? Pourquoi ne pas privilégier un Scrumban voire un Kanban ?

Tout simplement parce qu’ils ne connaissaient pas d’autres concepts qu’un scrum très formaté basé sur un livre d’un  auteur pourtant réputé pour sa qualité.

En arrivant, je leur ai proposé de faire du scrumban et des pratiques adaptées à leur activité. L’équipe a repris en productivité, en motivation et comprenait beaucoup mieux l’intérêt de la nouvelle méthode mise en place. Ils avaient validés la mise en place de la méthode car les explications de l’intérêt de les mettre en place leur paraissait pertinentes.

Conclusion

Comme vous l’avez compris les coaches agiles rencontrent de plus en plus le phénomène de Cargo Cult au sein des équipes qui tentent de mettre en place des méthodes agiles, surtout celles non accompagnées par un coach agile.

Ne faites pas la même erreur et n’hésitez pas à contacter un coach agile qui saura vous donner de bonnes idées et de bons conseils.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.