Digital et humain, compatible ?

digital et humain
digital et humain

Digital et humain, compatible ? J’ai été interpellé lors d’un coaching organisationnel dans une discussion amicale sur le temps de jeux de mes enfants, et le fait que je trouvais que cela les rendait passifs et dépendants, par un des membres de l’Équipe que j’accompagnais.

Non pas sur le fait, qu’en tant qu’actrice de la transformation digitale, je devais soutenir toutes les formes de robotisation et ayant adopté le jeu dans mes accompagnements, je devais adopté le jeu virtuel. Non, il m’a habillement interpellé sur une de mes qualités, « celle d’être relié à plus large que moi » ou connectedness.

Il m’ a démontré par là-même que se sentir relié aux autres, à l’univers pouvait également intégrer l’existence d’un monde virtuel dont les lois et interactions  pouvaient transformer les organisations, la manière de régir le monde.

Ce monde virtuel, ce monde digital, est aujourd’hui notre réalité et sera demain notre mode de vie.

Alors au lieu de le repousser, adaptons-nous pour grandir et sublimer nos potentiels en déléguant au digital, ce qui peut l’être. Conservons notre âme en évoluant sur le plan spirituel et surtout en développant nos intelligences pour évoluer en milieu complexe.

C’est ainsi ! L’humain évoluera dans ses fonctions. Il devra se chercher et trouver ses nouvelles missions et apprendre à jouer avec la complexité. Déléguant à l’IA les tâches en milieu fermé, il s’affranchira de la récurrence pour se concentrer sur les interactions et résoudre les problèmes. Il s’adaptera et se créera un lendemain plus harmonieux.

Pourquoi s’adapter ?

Dans un monde de plus en plus digital, on entend beaucoup parler de lien humain, de relation authentique et attentionnée, de remettre du cœur dans la relation client pour créer de l’émotion… Un nombre croissant d’entreprises se sont fixé cette ambition, mais peu nombreuses sont celles qui atteignent la ligne d’arrivée.

Dans mon article le « Command and Control en management est mort« , je vous invitais à prendre le virage (in)espérée, offert par la coronavirus de sortir votre entreprise du modèle de gestion des risques en challengeant celle-ci pour revisiter sa raison d’être et aligner votre culture et votre ADN sur cette dernière.

La capacité des humains à  s’adapter à distance pour maintenir cohérence et résultats pendant le confinement ou pour d’autres de se ré-inventer, montre combien l’humain est précieux. Une entreprise est un système vivant où s’inscrit des intelligences multiples. La valeur ajoutée de l’humain est bien là, dans sa différence, dans sa capacité à gérer le complexe.. Nul besoin d’un programme pour la monitorer, juste besoin de ré-apprendre à créer, à vivre et produire intelligemment pour redonner à chacun son plein potentiel et son unicité.

A ce prix digital et humain pourront coopérer, dans un système organique dynamique où  la mise en oeuvre d’une intelligence émotionnelle, connectée et ouvert à d’autres univers permettront de relier pensée et action.

Comment s’adapter ?

Pour obtenir l’adhésion de mon Management en Business Excellence et leur faire adopter Agile,  qui était en concurrence avec les programmes Lean et CMII, j’avais mis en place une démonstration simple  basé sur les besoins opérationnel des équipes:

1- Mon projet est partie prenante d’un processus récurrent de production, et il y a une problématique à résoudre : alors  le Lean et l’ensemble des outils de résolution de problèmes et de cartographie de la chaîne de valeur s’appliquent. Nous sommes face à une adaptation du processus par l’Analyse des données passées et à une production en série.

2- je suis confronté à une problématique de changement, demandé par mon Client ou par l’équipe, alors Agile s’applique. Le produit va naître de l’ajout de fonctionnalité successive et s’affranchir des processus habituels de production de l’entreprise. Nous sommes face à une adaptation des équipes au besoin client pour composer un ensemble cohérent de produits et services complexes.

Cette démonstration m’a permis de propulser Agile sur le même plan que le Lean, et d’accompagner ma première transformation des organisations, en partant des besoins opérationnels des équipes et non en imposant un outil.

Aujourd’hui l’entreprise est prête à évoluer et veut que ses Managers accompagnent la transformation en promouvant de nouvelles approches managériales, et en adoptant des postures de boss-leader-Coach.

Alors, comment s’adapter ? il suffit de le décider et de l’expérimenter.

Le Top Management doit non pas imposer Agile comme modèle d’expérimentation mais offrir à ses collaborateurs l’opportunité de construire une palette de proposition pour évoluer vers une organisation adaptative pour atteindre l’ambition que se fixe l’entreprise. L’entreprise organique agrège les différentes proposition et construit son modèle organisationnel adaptatif.

L’ambition généralement est portée par les services marketing qui vont humaniser l’entreprise avec les slogans (Je protège le monde, Agir c’est choisir, just do it!…). Les Managers doivent se l’approprier et générer la culture et la raison d’être de l’entreprise pour bâtir une entreprise vivante, humaine et apprenante.

Par quoi commencer ?

Là encore, un choix s’offre à vous:

1-Je construis mon parcours d’entreprise numérique, immersif ou digital. Les humains s’adapteront à l’IA*

2- Je bâtis mon organisation pour des humains, intra-humains. L’ensemble des outils numériques, l’IA*  s’adaptent aux humains pour simplifier et enrichir leur quotidien.

Alors dans le cas n°2, l’Humain au service de l’humain survivra et s’adaptera, et sortira grandit par cette expérience. dans le cas 1,   l’humain dégénèrera au profit d’une IA* adaptative et évolutive qui peu à peu abêtira celui qui l’utilise.

C’est à nous, de penser le monde de demain et comprendre que les pensées multiples, les intelligences émotionnelles sont l’enjeu du 21ème siècle afin de préserver nos libertés tout en vivant une vie plus simple, plus harmonieuse…

et en fonction du choix 1 ou 2, je choisis ma culture d’entreprise et les modèles de management associé. 

Ce choix fait, je choisis attentivement le coach qui accompagnera l’émergence de ce nouvel ADN d’entreprise: de la raison d’être à l’organisation adaptative)

*IA : Intelligence artificielle- est « l’ensemble des théories et des techniques mises en œuvre en vue de réaliser des machines capables de simuler l’intelligence »

Lien autour de digital et humainPersonal Map – Management 3.0

[ Article lu 1 fois aujourd'hui ]
A propos Dominique POPIOLEK-OLLÉ 5 Articles
Dominique popiolek-Ollé, Agile Executive Coach, Fondatrice de In Imago, conseil en management et transformation digitale.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.