Parle-t-on de complexité ou de point d’effort ?

Comment estime-t-on vraiment dans le monde de l’agilité ? Parle-t-on de complexité ou de point d’effort ? Est-ce la même chose ? Nous allons profiter de cet article pour remettre quelques idées en place.

La complexité n’existe pas

On parle souvent de complexité pour parler de “point d’effort” pour réaliser une user-story. Le terme complexité est en fait assez mal définit car la complexité n’est qu’un point à prendre en compte pour noter une user-story.

Je ne vous cache pas d’ailleurs que j’ai utilisé moi même le terme de complexité dans mes articles mais que j’aurais dû privilégier le terme de point d’effort. Je tâcherais d’utiliser le bon terme à l’avenir au sein de mes articles.

Qu’est-ce qu’un point d’effort ?

Le point d’effort d’une user story va inclure différentes notions que les développeurs devront prendre en charge pour faire l’estimation de celle-ci :

  • l’effort à faire pour développer la user-story (US)
  • la difficulté (complexité) que peut comporter l’US
  • les risques qu’on imagine pouvoir rencontrer lors du développement de l’US
  • les éventuelles inconnues existant au moment de l’estimation
  • les dépendances potentielles avec des éléments extérieurs

Vous l’aurez compris, la complexité n’est qu’un des points à prendre en charge par les développeurs pour estimer mais ce n’est pas le seul. Prendre en compte uniquement la “complexité” rendrait la prédictibilité beaucoup trop vague.

Comment définir l’effort à faire ?

L’effort représente le travail à effectuer pour arriver au bout du développement de  l’US. Bien que certaines personnes expliquent toujours que la notion de temps n’existe pas dans l’estimation agile, ce n’est pas totalement vrai.

L’effort est indirectement lié au temps que l’es développeurs devront passer sur la user story et le contenu du travail à effectuer. Le temps est bel et bien partiellement acteur de ce type d’estimation.

Le story point est lié au temps mais ce n’est pas du temps

Si en effet le temps reste un critère de l’estimation en point d’effort d’une user story, l’estimation ne pourra pas être directement comparée au temps à passer sur celle-ci.

Chaque équipe aura son propre référentiel créé ensemble ; il sera impossible de comparer l’estimation d’une équipe et à une autre car les référentiels ne seront pas les mêmes.

Des techniques existent pour faire de la prédictibilité multi-équipe sur une agilité à grande échelle mais cela ne rend pas pour autant les estimations entre deux équipes comparables.

Conclusion

Privilégiez l’utilisation du terme “point d’effort” qui est beaucoup plus juste que le terme “complexité” utilisé un peu par erreur dans le monde francophone ; la complexité n’est qu’une des notions à prendre en compte parmi les 5 cités dans le courant de l’article.

Laissez une réponse