Scrum Guide 2020 – moins prescriptif (ep 1)

scrum guide 2020 - moins prescriptif
scrum guide 2020 - moins prescriptif

Comme vous le savez, Jeff Sutherland et Ken Schwaber nous ont proposé une nouvelle version du Scrum Guide en novembre 2020. Mais que propose cette nouvelle version ?

Certains le voient comme une petite évolution, d’autres comme une réelle grosse évolution et d’autres s’y intéressent pas. Nous allons profiter de cet article pour voir ce que propose ce scrum guide 2020.

Peu importe ce que chacun pense, il est le résultat d’un travail immense. Si les nouvelles directions prises diviseront les fans du scrum, le travail de cette nouvelle version est réel.

Vous pouvez le lire sur scrumguides.org.

Scrum guide 2020, moins prescriptif

En effet, le scrum guide a été considérablement raccourcis. Il perd environ 25% de contenu alors qu’il était déjà un document relativement court ; cependant, ces suppressions ont été faites avec intelligence et selon un objectif bien précis : être moins prescriptif.

Les items du product backlog

Les items du backlog sont beaucoup moins normés ; en effet, ceux-ci perdent de nombreuses notions comme :

  • plus d’estimation
  • plus de valeurs
  • le reste à faire à calculer disparait

Cela n’interdit en aucun cas aux équipes d’utiliser ces pratiques ; mais plus aucune indication leur impose. Le scrum guide 2020 est donc à présent 100% adapté aux équipes qui désirent faire du #NoEstimates.

Cependant la disparition de la notion de reste à faire sera un gros soulagement car elle posait de réels problèmes par son concept souvent vu comme chronophage et pas nécessairement utile.

Les items sont à présent définis à 100% par les équipes selon leur contexte.

Scrum guide 2020 : la daily simplifiée

Bien que les questions décrites n’étaient proposées que pour exemple, beaucoup d’équipes avaient tendances à les poser sans se poser de questions sur l’intérêt dans leur contexte. 

Les auteurs du scrum guide 2020 ont donc décidé tout simplement de les supprimer pour que les équipes ne se sentent plus dans l’obligation de les suivre. L’intérêt est très maigre mais cela permet aussi d’enlever des exemples pas forcément nécessaires.

Des résolutions moins prescriptives

Bien que je ne voyais jamais réellement d’équipe respecter cette règle avant, le scrum guide n’impose plus de mettre un item dans le sprint backlog étant le résultat d’une amélioration décidée en sprint retrospective. 

A présent, l’équipe choisi quand et comment amener l’amélioration avec la possibilité de mettre des items pour le prochain sprint backlog.

Annulation du sprint

Enorme changement de ce côté là et souvent oublié. L’annulation du sprint avant cette nouvelle version imposait un cadre stricte et déroutant.

A présent, le scrum limite l’annulation du sprint a deux lignes expliquant que si l’objectif devient obsolète, le product owner peut annuler le sprint. Le scrum ne dit plus les étapes et les pratiques à réaliser  pour redémarrer un nouveau sprint. Et c’est pas un mal car la façon imposée avant pouvait être très perturbante pour l’ensemble de l’organisation comme l’obligation de redémarrer un sprint après l’annulation ce qui implique un décalage sur le temps pas adapté à toutes les organisations.

Scrum guide 2020 : une équipe de dev dissoute

Gros changement, plus de sous équipe dans le scrum. L’équipe de dev n’existe plus et donne place aux développeurs. Et cela implique beaucoup de modifications non négligeable puisque c’est l’équipe scrum qui est auto-géré (nouveau terme remplaçant auto-organisé) et pluridisciplinaire.

Oui l’équipe scrum l’était déjà mais l’équipe de dev avait également cette particularité sur ses responsabilités.

Cette modification me dérange contrairement à d’autres nouveautés que j’apprécie particulièrement. En effet, j’ai le sentiment que les développeurs sont moins responsables dans l’ensemble ; d’ailleurs, des mauvaises pratiques scrum deviennent acceptables :

  • le Product Owner valide et vérifie les rendus
  • possibilité de mettre un mini cycle en v en place

Et quand les développeurs sont majoritairement des « programmeurs », cela peut très facilement les remettre à la place des « pisseurs de codes ». Cependant les entreprises respectant le savoir faire de chacun ne changeront pas mais cela va légitimer les organisations aimant les SUPER product owner.

Usage de scrum disparait

L’usage de scrum est un paragraphe qui a tout simplement été supprimé du scrum guide 2020. Il est vrai que cette partie dans les premières pages du scrum guide 2020 avait tendance a amener les gens à dire « scrum c’est pour l’IT ».

Cependant, cette notion IT ne disparait pas totalement comme nous le verrons plus tard. Mais la suppression de ce paragraphe permet d’envisager plus facilement une application de scrum au delà de l’univers de l’IT comme la souhaite ses auteurs depuis de nombreuses années.

Scrum guide 2020, vraiment focus

Le scrum guide 2020  clarifie un point qui faisait débat au-paravant. L’équipe est focalisé sur un seul objectif à la fois : l’objectif du produit. La porte  reste cependant ouverte pour certaines pratiques sur le plan interprétation :

  • équipe distribuée
  • une personne pouvant être sur d’autres sujets

Mais il serait probablement très prescriptif de dire que ces cas là ne sont pas acceptables alors que le scrum veut au contraire être plus ouvert. De plus en période covid, cela ne serait pas forcément bien venu.

Scrum guide 2020, beaucoup de changements

Comme nous le verront lors des prochains articles, le scrum évolue réellement et les changements ne sont pas anodins tant ils sont nombreux. Chacun se fera son idée si cela est bien ou mal, cependant le scrum évolue réellement avec son temps.

Est-ce que cela amènera a des changements radicaux dans l’application du scrum au sein des organisations ? Non je ne pense pas. Peu d’équipes faisaient un scrum (100% scrum guide) et l’ouverture actuelle du scrum est plus adapté aux applications que nous voyons en entreprise.

On se retrouve rapidement dès l’épisode 2 du décryptage de ce scrum guide 2020…

[ Article lu 2 fois aujourd'hui ]
A propos Judicaël Paquet 647 Articles
  Paquet Judicaël (coach agile et devops sénior) Mes activités en France et en Suisse : - architecte de transformation agile - formations agiles personnalisées - sensibilisations et coaching de manager - audits de maturité agile et de situations - coaching agile (équipes, orga, product owner, scrum master, coach agile) Spécialités : scrum, kanban, management 3.0, agilité à l’échelle, lean startup, méthode agile. [Suisse/France]

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.