Les 8 étapes du changement de Kotter en agile ?

Ecrit par << Paquet Judicaël >>

Si vous ne connaissez pas les 8 étapes de changement décrit par le docteur Kotter qui était professeur à Harvard Business School, voici un article pour les découvrir. Est-ce que cela fonctionnerait pour une transformation agile ? Qu’est-ce les 8 étapes de Kotter ?

Les 30 ans de recherche de ce docteur semblent montrer que 70% des transformations de changement de l’organisation des entreprises sont en échecs faute d’une approche holistique.

Les 8 étapes de changement de Kotter

Le docteur Kotter a donc décidé de décrire les 8 étapes nécessaires pour réussir une transformation d’une organisation. On les appelle les 8 étapes de Kotter.

1/ Créer un sentiment d’urgence

Il n’est pas rare que le confort des employés au sein des organisations soit la cause d’un échec de transformation. Pourquoi changer si tout va bien pour le moment ?

Créer un sentiment d’urgence permet de créer un déclic dans la tête de certains employés ; ceux-ci pourraient devenir moteur de cette transformation future.

2/ Former une coalition

Même avec le plus grand des charismes, une seule personne ne sera pas suffisante pour créer l’impulsion suffisante à une transformation. J’ai déjà vu des coachs agiles louper les changements qu’ils espéraient établir. En effet, ils n’ont pas su créer une véritable coalition autour des changements.

Pour ma part, je tente toujours de créer une coalition autour des sujets que je veux amener ; seul et cela est d’autant plus vrai dans les grandes structures, la chance de réussite est vraiment réduite.

3/ Créer une vision

C’est à partir de ce moment là que la coalition va devoir créer une véritable vision de cette transformation. Il va falloir bien préparer celle-ci avec pour but de rassurer et de motiver l’ensemble des troupes impactées par cette future transformation.

4/ Communiquer sa vision

Pour réussir à embarquer un maximum de personne dans la future transformation, il sera indispensable de partager cette vision pour rassurer les troupes et leur donner l’envie de la suivre.

Sans vision partagée, il est sincèrement très compliquée d’opérer une transformation d’organisation. Il faut comprendre qu’il sera difficile pour les troupes de mettre en place une transformation qu’elles ne comprennent pas forcément.

5/ Inciter à l’action

Quand la vision est partagée, il est essentiel que la transformation soit également propulsée par une partie de la population impactée. Les chances de réussites seront nettement supérieures si la transformation vient directement des troupes elles mêmes.

6/ Démontrer des résultats à court terme

Il est très important d’être capable de prouver rapidement des résultats positifs car le risque d’un essoufflement arrive très vite. Il ne faut pas s’attendre à voir les troupes mettre de l’énergie dans une transformation si elles ne voient jamais les résultats.

Pour ma part, j’ai déjà vécu des transformation massives s’arrêter à cette étape parce qu’aucun résultat n’était visible… ou du moins rendu visible. Les acteurs moteurs de la transformation doivent faire en sorte que des résultats soient rapidement visibles par tout le monde.

Il ne faut pas hésiter également à faire quelques pivots potentiels pour atteindre certains résultats si on sent qu’aucun résultat positif ne se dégage rapidement.

Un scepticisme grandissant peut vraiment mettre une transformation en échec.

7/ Bâtir sur les premiers résultats

Dès que les premiers résultats sont visibles, ils vont accréditer en partie la transformation. Il ne faut pas hésiter alors à mettre des actions en place pour continuer à faire évoluer ces résultats tout en travaillant en parallèle sur des actions qui ne donneront des résultats qu’à long terme.

L’atteinte de résultats à court terme permettra d’éviter une inertie souvent dangereuse lors d’une transformation et d’avoir plus de temps pour travailler les parties exigeant plus de temps pour l’obtention de résultats.

8/ Ancrer les nouvelles approches dans la culture d’entreprise

Il est indispensable de mettre une approche d’amélioration continue dans la transformation qui est en cours afin de consolider cette transformation et de lui éviter toute monotonie.

Est-ce qu’une transformation agile peut se faire comme cela ?

Par expérience, je peux vous dire qu’une transformation agile est très compliquée à opérer au sein des grands groupes. Ces 8 étapes sont vraiment d’une grande aide quand on veut en réaliser une.

Ces 8 étapes de changement de Kotter ne garantissent pas le succès d’une transformation agile. Cependant elles vous permettront d’augmenter les chances de réussites.

Comment procédez-vous pour réaliser des transformations agiles de votre côté ? Utilisez-vous les 8 étapes de Kotter ?

Une pensée sur “Les 8 étapes du changement de Kotter en agile ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.