Mesurer la prédictibilité avec le cycle time

Mesurer la prédictibilité avec le cycle time permet d’avoir une vision future de l’atterrissage de notre backlog. Nous allons donc voir comment faire de la prédictibilité en Kanban.

Qu’est-ce que le cycle time ?

Le cycle time est la mesure du temps que prendra les items pour être réalisés, soit du début de la prise en charge par les développeurs jusqu’au moment où l’item est en Done (soit validée, testées et intégralement terminée).

Le cycle time moyen permettra de mesurer le temps que prendra le développement des items (dont éventuellement les story).

Pour calculer le cycle time moyen (CTM), on prendra la somme du cycle time de chaque fonctionnalité qu’on divisera par le nombre de jours travaillés.

CTM = somme(CT) / jours

Si j’ai une somme de cycle time de 30 jours et qu’on a travaillé 5 jours alors le CTM sera de 6 jours.

Faisons de la prédictibilité

Nous allons à présent voir comment faire des prédictions très intéressantes pour la gestion de vos projets. Parfois on est contraint de le faire.

Prédictibilité des items restants (PIR)

PIR = Nombre d'items restant / CTM

Prédictibilité des anomalies restantes (PAR)

Les anomalies sont des items particuliers.

PAR = Nombre d'anomalies restantes / CTM des anomalies

Prédictibilité des anomalies issues des items restants (PAIR)

Cette prédictibilité est beaucoup plus intéressante car on va estimer le nombre d’anomalie qu’on devra prévoir de gérer à la suite de notre projet.

On va considérer pour simplifier :

  • CTM des anomalies = CTMA
  • Nombre d’items restant = NIR
PAIR = ratio d'anomalie par items * NIR /  CTMA

Formule globale de la prédictibilité du projet (P)

Maintenant que nous avons vu les 3 types de prédictibilité, nous allons pouvoir calculer la prédictibilité générale du projet comme ceci :

P = (PIR + PAR + PAIR) 
        / capacité en jour homme des dev chaque mois

La prédictibilité est considéré en nombre de mois comme par exemple P = 2,45 mois.

Conclusion

Comme vous le voyez, c’est très facile de faire de la prédictibilité en Kanban voire dans d’autres méthodologies Agile (ou apparentées agiles). Certains coachs agiles ne sont pas fans de ces calculs complexes mais certaines entreprises imposent parfois ce type de méthode.

Je vous laisse seul juge de cette pratique ; ce qui compte c’est que vous en connaissiez à présent tous les rouages.

Laissez une réponse