Déploiement continue : c’est pas encore ça !

statistiques janvier blog
statistiques janvier blog

Une étude qui vient d’apparaitre mérite qu’on s’y attarde un peu. Bien que les résultats soient peu étonnants, le déploiement continue est encore loin d’être réellement ancré dans nos structures.

La jeune société Codefresh proposant un service Kubernetes-native CI/CD a réalisée une enquête Devops qui montre des résultats que je constate moi même sur le terrain. L’enquête a été réalisée sur 130 ingénieurs informatiques et peut être discutable sur sa portée. Cependant, les résultats sont en adéquation avec les entreprises dans lesquelles j’interviens.

Le déploiement continue c’est pas automatique

32% des ingénieurs n’utilisent aucune solution d’intégration continue et de livraison/déploiement continue. Si ce chiffre peut encore paraitre important, il est probablement beaucoup plus faible par rapport à dix ans auparavant.

41% des ingénieurs estiment que leur entreprise ne profitent pas de ces environnements pour avoir des cycles de développement plus courts malgré l’utilisation de solutions d’intégration continue et de livraison/déploiement continue.

Seuls 27% des ingénieurs interrogés semblent profiter de ces solutions ce qui reste un chiffre assez faible.

Mais est-ce que pour les 41% d’ingénieurs cités ci-dessus ne sont pas impactés négativement par la mise en place de ces solutions ? Rien ne le dit, mais ça mérite reflexion.

Une couverture encore limitée

Seuls 1% des ingénieurs disent que l’ensemble des applications sont couvertes par des solutions d’intégration continue et de livraison/déploiement continue.

Pour ne pas dramatiser ce chiffre qui peut faire peur, 33% des ingénieurs disent qu’au moins 50% sont couverts dans leur entreprise.

Cependant, 39% des ingénieurs disent que moins de 10% des applications sont accompagnées par ce types de solutions ; c’est un chiffre encore assez élevé.

Il est intéressant de voir également que 18,5% des ingénieurs utilisent ces outils quotidiennement.

Une marge de progression potentielle encore énorme

En effet, cette enquête montre qu’il y a encore une marge de progression que peut être énorme. Si le devops est ultra populaire, son application (sur l’aspect technique) est encore assez faible.

Nous comprenons mieux pourquoi de nombreuses startups naissent pour offrir des solutions clés en main pour aider les entreprises ; le marché est en pleine maturation et le nombre croissant de clients dans ce secteur devrait s’accélérer ces prochaines années.

Et vous, où en est l’application devops (sur l’aspect technique) au sein de vos structures.

[ Article lu 1 fois aujourd'hui ]
A propos Judicaël Paquet 514 Articles
  Paquet Judicaël (coach agile et devops sénior) Mes activités en France et en Suisse : - architecte de transformation agile - formations agiles personnalisées - sensibilisations et coaching de manager - audits de maturité agile et de situations - coaching agile (équipes, orga, product owner, scrum master, coach agile) Spécialités : scrum, kanban, management 3.0, agilité à l’échelle, lean startup, méthode agile. [Suisse/France]

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.