Qu’est-ce que le Framing Agile v1.0 ?

Ecrit par << Paquet Judicaël >>

Le framing agile est un sujet sur lequel je travaille depuis pas mal de temps maintenant. Ce framework permet de structurer la préparation d’un projet agile pour s’assurer que le lancement du sprint 1 se fasse dans les meilleures conditions.

Le framing agile concerne la phase de préparation

Ce framework propose différentes phases de travail et la mise en place d’une gouvernance (de cette phase) permettant de préparer des produits dans les meilleures conditions possibles.

Le framing Agile représente la phase de préparation bien connue dans le monde de la gestion de produit.

framing agile nouveau produit
framing agile nouveau produit

Le framing agile peut également concerner la préparation d’une release ce qui ne change pas radicalement son fonctionnement mais qui va en revanche être sur une durée plus courte.

framing agile release
framing agile release

Pourquoi une phase de préparation structurée ?

Le Framing Agile n’est pas la seule méthode qui existe mais le framework amène un cadre structuré rassurant que ce soit pour ceux qui le déroulent et pour le top management.

Le Sprint 0 souvent réalisé lors d’un démarrage en Scrum se fait souvent pas que des amis. Les retours négatifs qu’on peut capter sont :

  • trop long donc on perd du temps (son timing est souvent incertains)
  • on fait quand même une préparation trop longue en amont niveau produit
  • on lance le sprint 1 parfois dans des conditions pas favorables à la stabilité
  • il est pas clair dans son but car il est différent d’une entreprise à l’autre

Attention, le sprint 0 apporte cependant un minimum indispensable pour lancer le développement d’un produit. Mais le sprint 0 amène souvent à une phase en amont réalisée par les métiers sur leur produit (dans leur coin).

Des initiatives comme le bootcamp agile ou l’inception sont également des alternatives aux philosophies un peu différentes.

Le Framing Agile assume totalement le besoin de mettre en place une phase de préparation structurée pour lancer un sprint 1 dans le meilleur cadre possible.

Son histoire

Le Framing Agile n’est pas une invention mais le regroupement d’un grand nombre d’idées qui ont été rassemblées ensemble pour offrir un framework complet.

Le Framing Agile se base sur des concepts de préparation pas forcément très connus : inception, DSDM, bootcamp, sprint 0, framing ; certaines entreprises renommées spécialisées dans la stratégie d’entreprise ont poussés ces concepts de préparations cadrées de lancement de produit dans certains grands groupes.

Le Framing Agile a pris parti de donner une dimension 100% agile à cette phase de préparation tant utile aux grands groupes ; cependant son concept peut-être utilisé dans tout type d’entreprises.

Cette première version est le fruit de deux ans de travail, 2 ans d’écoute des différents besoins exprimés (ou des mal-être). Si le terme « Framing » n’est pas nouveau, c’est son déroulé 100% agile qui donne une nouvelle dimension à l’offre.

Le framing agile

Voici le schéma de la version 1.0 qui sera vouée à évoluer selon les différents retours d’expérience :

agile framing v1.0
agile framing v1.0

Avant même de rentrer dans les détails, j’aime beaucoup cette phrase de Béatrice : « L’intention plus que les moyens ». En effet, son modèle agile et la notion forte d’amélioration continue rappelle que le cadre peut évidement être adapté au contexte et qu’il ne faut pas hésiter à le faire.

Nous allons à présent parler des objectifs à atteindre avec ce framing agile.

De la vision aux détails

Sans rentrer dans les détails, le Framing Agile propose aux équipes de travailler de la vision du produit jusqu’à l’affinage des user-stories de la première itération.

Cependant l’aspect cyclique rappelle que le fait de rentrer dans le détail peut amener la vision générale à être rechallengé. Si le framing propose un enchainement logique fonctionnel, il ne doit pas être vu comme une suite waterfall. Tout peut-être revu à tout moment.

D’ailleurs, les interviews d’utilisateurs clés, de sponsors et de parties prenantes peut également tout remettre en question.

Une vision partagée

Le travail sur la vision est très importante car elle permet d’aligner l’ensemble des acteurs du projet autour d’une même vision commune. Les ateliers proposés permettent également de faciliter ce partager en offrant la capacité de « pitcher » la vision globale.

Le « Pitch » permet d’éviter de partir trop dans le détail ; ce dernier est souvent la cause des divergences de vision.

Socle technique, stratégie devops et environnements

Pour lancer un premier sprint qui délivre dès le début de la valeur, le framing amène les équipes à obtenir les différents environnements nécessaires pour le bon déroulé de la réalisation :

  • environnement de dev pour coder dans les meilleures conditions
  • environnement de recette pour tester sur un environnement stable

Le Framing Agile permet également de réfléchir à la stratégie Devops à mettre en place :

  • Allons-nous faire du docker de façon à avoir des environnements identiques à tout niveau (utile pour stabiliser l’ensemble)
  • Faisons-nous de la TDD ? BDD ? ATDD ?
  • Mettons-nous de la livraison continue en place ?
  • S’adapter aux contraintes parfois imposées par l’entreprise

Le Framing Agile prend parti sur le fait de mettre en place le socle technique avant de lancer les développements d’items amenant de la valeur (dès le sprint 1). Certains les appellent les NFR (Non-functionnal Requirement). Voici des exemples de choses qui peuvent être mises en place :

  • technologie de développement
  • base de données, base d’indexation
  • un framework dédié

Formation en continue

Le Framing Agile a pour but de former les participants en « juste-à-temps ».

On formera les équipe au mindset agile dès le démarrage du Framing Agile mais au scrum plutôt en fin de framing. En effet, former les équipes au scrum en début de framing sera peu efficace car les équipes en oublieront une partie pendant le mois de Framing.

framing agile formation continue
framing agile formation continue

On va également former le Product Owner à l’écriture des user-stories ou le lead tech à la TDD quand le moment venu est nécessaire. Les formations peuvent être faites par des coachs agiles, des craftsmanship, des devops voire d’autres personnes extérieures à l’équipe.

Définition de la gouvernance

Lors de la réalisation, qui prendra quel rôle ? Il est très important de s’assurer que les rôles soient clairs pour tout le monde et que la gouvernance autour de cette équipe le soit également.

Dans certaines entreprises, le Scrum Master par exemple doit prendre des rôles complémentaires imposés par les processus de celles-ci. Il faut dans ce cas s’assurer que ceux-ci soient bien définit et accepté par tous.

Un budget et des ressources adaptées

Il y a différentes façon de gérer le budget dans les entreprises. Voici certaines façons de faire que l’on rencontre régulièrement :

  • budget validé pour un produit en amont avant le démarrage du produit
  • pas de budget, le produit est le coeur de l’activité, on est en développement continue
  • le framing agile est utilisé pour définir le budget à demander.

Le framing agile s’assure que la stratégie budgétaire et le produit à réaliser sont totalement en phase. Mieux vaut arrêter un produit en cours de framing que de foncer tout en sachant qu’on ne pourra pas avoir le minimum attendu sur le produit.

Le Framing Agile va aussi permettre de définir les ressources nécessaires pour lancer la phase de réalisation. Il est préférable de lancer la réalisation avec une équipe définie dans le but qu’elle soit stable que d’aller ajouter des ressources au fur et à mesure du produit.

Pour rappel, ajouter une ou des ressources en cours de développement ne viendra pas forcément augmenter la capacité à faire. L’ajout de ressources va créer de nouvelles interactions dans l’équipe (pas forcément bonnes) ce qui impliquera l’ensemble de l’équipe a réapprendre à s’organiser. De plus à court terme, ces ressources demanderont une charge non négligeable de l’équipe pour on-border les nouveaux venus.

Go / No Go continue

Le Framing Agile a pour but de ne pas perdre d’argent dans des décisions tardives. Le framing peut à tout moment amener à un No Go validé par le Decision Committee.

Ce concept peut aussi amener le Decision Committee à être réactif sur des choix à faire pour éviter le No Go envisagés grâce à des solutions concrètes.

Cependant dans certains cas, le framing peut amener à un No Go pris en toute conscience grâce à la transparence de l’avancement.

Définir le cadre de la réalisation

Le Framing Agile amène les équipes à créer le cadre de la phase de réalisation :

  • quel framework ou cadre utiliser
  • quelle gouvernance sera en place
  • quels processus parfois imposés à mettre en place

L’équipe pourra lancer sa phase de réalisation avec déjà un cadre définit sur lequel elle montra en compétence. L’équipe aura belle et bien une phase de rodage mais celle-ci sera beaucoup moins longue du fait d’avoir posé un premier cadre (potentiellement rechallengeable à la suite).

Tenter de poser un cadre au fur et à mesure peut amener les équipes à prendre beaucoup de temps pour trouver l’organisation idéale ; le framing agile amène les équipes a poser un premier cadre sur lequel elles s’expertiseront.

Prendre de vraie décisions : decision committee

Le framing agile propose une instance très importante qui va rassembler les membres clés du framing agile, les sponsors du produit et les parties prenantes obligatoires à prendre de grandes décisions ensemble. Ces décisions sont celles que l’équipe du framing agile ne peut pas prendre en toute autonomie : aspect légaux, budget…

Amélioration continue

Le framing agile mise sur l’amélioration continue en proposant de faire 3 points importants chaque semaine. Ceux qui sont familiés avec le scrum y verront une grande ressemblence

planning et objectifs de la semaine

Chaque début de semaine l’équipe se retrouve pour imaginer de quoi sera rythmé la semaine. Quels sont les objectifs qu’on aimerait atteindre et qu’elles sont les tâches qu’on pourra mettre en oeuvre dans la semaine.

Cela permet de proposer à l’équipe de se challenger.

revue de fin de semaine

En fin de semaine, l’équipe fait le point pour voir ce qui a été réalisé ou non ; cela peut aussi par se traduire par de nouvelles choses qui sont venues se greffer au programme initialement prévu.

Si l’équipe est ensemble toute la semaine, il est cependant intéressant de faire le point rapidement pour voir comment on pourra envisager la semaine suivante. Cela permet aussi d’être bien aligné sur l’avancement pour se préparer à la petite rétrospective qui suivra.

rétrospective de framing

Il est important de se poser pour voir l’ensemble une petite heure pour traiter différents points de façon ludique :

  • les risques identifiés au cours de la semaine
  • l’avancement des risques déjà cité précédemment
  • quels problèmes avons-nous rencontrés et comment les résoudre
  • devons-nous améliorer notre framing pour avancer dans le bon sens.

Déroulé du framing agile

Le framing est un enchainement logique de pratiques sur lesquelles ont pourra revenir continuellement :

  • Product Vision Board + Proposition Value
  • Personae + Customer Journey
  • Story-mapping + définition MVP/MMP
  • Extreme Quotation + Release Board
  • Wireframe + KPI
  • Socle technique / devops / environnement technique
  • Dor / Dod / user-stories de la première itération affinées

Cet enchaînement logique sera accompagné de différents ateliers et formations que l’on a vu précédemment dans cet article.

Une pensée sur “Qu’est-ce que le Framing Agile v1.0 ?”

  1. Bonjour,

    Je débute en méthode Agile; je ne connaissais pas le Framing Agile. Merci pour cet article. C’est bon à savoir 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.