L’approche du Design Studio

Ecrit par << Paquet Judicaël >>

L’approche du Design Studio dans ce monde d’Agile UX est une approche intéressante bien qu’elle ne soit pas révolutionnaire. Nous allons voir en quoi consiste cette approche qui pourrait vous être utile un jour.

Comme nous l’avons vu dans un précédent article, l’approche UX a changé et a évolué avec l’agilité. Ces derniers temps, on voit même de nombreuses philosophies et approches UX revenir sur le devant de la seine comme le Design Sprint ou le Design Thinking.

Article : Qu’est-ce que la méthodologie Agile UX ?

Une phase de framing de projet

Pendant longtemps, les équipes qui faisaient du Scrum ignoraient comment cadrer un projet en Scrum ; avec l’extraordinaire expansion de l’agilité ces dernières années, nous voyons de nombreuses méthodes de cadrage (appelée framing) naitre pour aider les équipes à cadrer un projet.

Sur ce blog, j’ai déjà parlé de Discovery & Framing qui est une façon de faire un framing dans une philosophie très Scrum : Le Discovery and Framing (D&F).

J’ai également parlé de Starter Agile pour faire un framing rapide et efficace de nouvelles fonctionnalités : Lancer une fonctionnalité en faisant un Starter Agile.

Il existe plus traditionnellement, le concept du Sprint 0 où on laisse les développeurs faire un sprint totalement technique pour préparer le socle technique juste après la phase de framing (si le framing donne lieu à un go / no go) ou durant cette phase de framing si il n’est pas question de go / nogo.

Le Design Studio est également une phase de framing très axée UX qui se décompose en 4 phases successives pour sortir une nouvelle fonctionnalité. Elle fait d’ailleurs un peu penser au Starter Agile ou au Design Sprint dans sa façon d’appréhender les choses.

Article : Faisons un Design Sprint de 5 jours

Un framing en 4 étapes successives

L’approche du Design Studio se décompose en 4 phases où l’ensemble de l’équipe va se réunir pour travailler ensemble sur cette phase de framing (cadrage).

1. Mise en contexte (30 minutes)

Lors de cette première phase, on va commencer par mettre l’ensemble de l’équipe dans le contexte du projet.

On commence par mettre en place une vision très rapide de la fonctionnalité de ce projet (Feature Vision Box) avec les personae de définis. On va ensuite définir les éléments du backlog concernés par cette séance (et cette fonctionnalité) ou le problème à résoudre (dans le cadre où il n’y a rien concernant cette séance dans le backlog).

Article : Vision du projet avec la Product Vision Box

2. La première itération (40 minutes)

Chaque membre de l’équipe va tenter de faire quelques mockups (avec une petite cinématique) de la fonctionnalité afin de proposer une solution qui réponde au besoin en 10 minutes.

wireframe
wireframe

A ce moment là, chaque membre de l’équipe devra faire un pitch elevator de sa proposition. En gros, il devra expliquer l’ensemble de sa sa proposition en 2 minutes 30 maximum ce qui n’est pas un exercice si aisé.

Après chaque pitch elevator, les autres membres de l’équipe pourront critiquer positivement et négativement la solution pendant 2 minutes. Ces feedback devront être pris en compte par le membre qui aura pitcher sa solution.

3. La deuxième itération (40 minutes)

Cette deuxième itération est identique à la première dans sa façon de se dérouler à l’exception que chaque membre devra prendre en compte les remarques de l’équipe. Comme pour la première itération, chaque membre fera son pitch elevator et écoutera les critiques des autres membres de l’équipe.

4. La troisième itération (60 minutes)

L’ensemble de l’équipe construira ensemble une seule page de mockup ensemble grâce aux différents mockups précédemment proposés par chaque membre de l’équipe et en prenant en compte l’ensemble des critiques qui ont été faites.

Au bout d’une heure, l’équipe a enfin les mockups définitifs de la nouvelle fonctionnalité sur lesquels le Product Owner, l’UX et l’UI pourront travailler pour proposer très prochainement des user-stories de qualités pour lancer cette nouvelle fonctionnalité.

Conclusion

Voilà une nouvelle méthode très axée UX pour lancer une nouvelle fonctionnalité qui mérite d’être connue car elle est le résultat d’un véritable travail collaboratif et constructif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *