L’atelier ludique du Lego for Scrum

Ecrit par << Paquet Judicaël >>

L’atelier du Lego for Scrum est un atelier Agile qui permet d’initier les équipes Agile au Scrum, à les confronter aux premières problématiques rencontrées et de découvrir pour un coach les différents types de profils (niveau comportement) des personnes qui vont constituer les futures équipes.

Cet atelier qui est parfois vu comme trop ludique par certains participants est très révélateur du travail que devra faire le Coach Agile et ses éventuels semblables pour amener les équipes au Scrum ou framework basés sur Scrum.

Démarrer sur de bonnes bases

Pour démarrer sur de bonnes bases, nous allons indiquer rapidement quelques éléments clés du déroulement de la séance.

Pour ma part, je fais toujours de jolis slides pour accompagner le déroulement de la séance afin d’avoir toujours un visuel de certaines choses. La présentation est à mes yeux très importante dans le coaching.

Si nous percevons un interne qui serait moteur de la transformation Agile et qui secondera notre rôle de coach Agile, nous n’hésiterons pas à le mettre en tant qu’observateur afin de déterminer différentes choses :

  • les réfractaires à la méthode
  • les leader
  • les personnes trop directives sur les autres
  • les personnes effacées

Cela permettra de mettre rapidement des attentions particulières sur ce type de personnes qui seront des atouts ou des problèmes pour la transformation Agile.

Nous indiquons aux gens que le jeu durera 2h30, que vous ferez des équipes de 4 à 6 personnes (une boite de Lego par équipe) et que chaque équipe aura son board personnalisé.

Les équipes travailleront sur la création d’une ville ensemble mais qu’ils construiront chacun de leur côté une partie de cette ville. On rassemblera la ville qu’en fin de séance.

Vous vous présenterez comme le Product Owner et que les autres personnes seront les devs.

Phase 1 : préparation du jeu

Auto-organisation des équipes (5 minutes)

Nous proposons aux devs de se réunir équitablement en équipe afin de voir les affinités éventuelles entre les personnes.

Définition du projet (5 minutes)

A présent, nous expliquons concrètement le contenu du projet.

« Je veux que vous me construisiez une jolie ville qui répondra à l’ensemble de mes demandes ».

Les devs devront utiliser des Lego, une feuille A3 (ou kraft) et également d’éventuels éléments extérieurs.

Nous le dirons clairement que nous sommes les seuls à décider le contenu du produit final mais que nous serons disponibles pour répondre aux questions des développeurs.

Construction du Backlog (15 minutes)

A présent, nous allons donner la liste de nos demandes aux développeurs qui devront scrupuleusement les respecter :

  • Je veux au moins un bâtiment avec 1 étage
  • Je veux au moins un bâtiment sans étage
  • Je veux un magasin
  • Je veux une école
  • Je veux une église
  • je veux un hôpital
  • je veux une maternelle
  • je veux une intersection
  • je veux un jardin public
  • je veux une rivière
  • je veux un pont
  • je veux un arrêt de bus

Quand cela est fait (le mieux c’est d’avoir préparé les post’it avant), nous demandons aux équipes de poser toutes leurs questions pour avoir des précisions sur nos demandes.

Estimation des demandes (25 minutes)

Cette partie est la plus longue de la préparation car nous allons commencer par expliquer le concept de Poker Planning en utilisant comme points d’effort (complexité) 1, 2, 3, 5, 8 et 13.

Nous allons demander à l’équipe de définir ensemble une demande qui sera la référence pour la complexité « 2 ».

Ensuite, nous demandons à l’équipe de juger chaque demande en expliquant les concepts de consensus quand on tombe sur les cas qui l’imposent.

Cette phase peut-être longue, il ne faut pas hésiter à accélérer si nous voyons que ça tarde trop afin de ne pas dépasser les 25 minutes prévues de base.

Pause (20 minutes)

Petite pause sachant que les équipes vont devoir être beaucoup plus actives sur la suite de l’atelier.

Phase 2 : Jeu

Nous allons faire 3 sprint complets lors de cette phase de jeu. Il y a de nombreuses erreurs que les équipes feront dès le premier Sprint.

Planification du Sprint (3 minutes)

Les équipes vont prendre 1 minute 30 pour se répartir les tâches (pas d’obligation de toutes les prendre) et les équipes auront 1 minute 30 pour s’organiser chacune de leur côté.

Au moment de la séparation, les équipes n’ont plus le droit de communiquer entre elles.

Nous demanderons au premier Sprint de privilégier la construction de l’école qui est la top priorité.

Sprint (7 minutes)

Les équipes vont devoir construire les éléments de la ville qu’ils ont réalisés.

Lors du dernier Sprint, nous tenterons de rajouter des tâches ultras prioritaires comme un nouveau bâtiment par équipe pour surcharger les équipes de travail ; la réaction de l’équipe sera soumise à discussion lors de la dernière review/retro. Il ne faudra pas hésiter à stresser les équipes en criant le temps restant jusqu’à faire un décompte oral à partir de 10 secondes ; rajouter des tâches pendant la planning est très utile aussi pour intensifier le stresse des équipes.

Les gens révèlent  beaucoup plus leur comportement quand ils sont en stresse ; il ne faut cependant pas oublier de préciser en fin de séance que le Scrum a pour but justement de ne pas créer un stresse aussi intense.

Voici un petit résultat de Lego for Scrum :

Village For Scrum
Village Scrum

Review/retro (5 minutes)

Nous demandons aux équipes de se retrouver et de faire le tour des morceaux de ville réalisés.

Nous vérifierons le board pour être sûr qu’il soit à jour et on trouvera plein de critiques pour montrer que les demandes sont pas totalement respectées.

Lors du premier Sprint, l’école sera potentiellement terminée et nous simulerons un accident avec notre bonhomme Lego ; nous demanderons alors d’avoir des feux pour sécuriser la zone (idée de tests d’acceptance de la story).

Voici des choses que nous pourrons souligner :

« Ne développez pas ce que je vous ai pas demandé, vous avez perdu du temps pour développer ce que je vous ai demandé. »

« Pensez à mettre le board à jour »

« Respectez ce que je vous ai demandé »

« Faites de la qualité sur mon produit »

Debriefing (15 minutes)

Nous proposons aux équipes à présent de faire un debriefing complet sur l’atelier Lego for Scrum pour voir ce que l’ensemble en proposant les questions suivantes :

  • Vos impressions ? Le Scrum ?
  • Itérations courtes ?
  • Estimations étaient précises ?
  • Travail du Product Owner ?
  • Travail du Scrum Master ?
  • Que devait gérer le dev ?
  • Que feriez-vous si on rejouait ?
  • Comment avez-vous vécu la fin du premier Sprint ?
  • Si le Product Owner pas disponible, que feriez-vous ?
  • Comment était la communication entre les équipes ?

Conclusion

Pour ma part, j’aime beaucoup cet atelier qui permet d’initier les équipes au Scrum (certes de façon très basique) mais également de découvrir des profils.

4 réponses sur “L’atelier ludique du Lego for Scrum”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *