L’art de la rétrospective – épisode 3 !

Je vous propose un nouvel article sur les rétrospectives afin de vous donner des idées pour animer celles-ci ; la rétrospective ne doit pas être monotone donc on conseille vraiment au Scrum Master de ne pas se fixer sur un format mais de proposer de nouvelles choses à chaque session.

Cependant, ce n’est pas toujours simple d’avoir de nouvelles idées d’où l’idée de proposer de temps en temps des concepts de rétrospectives qui vous seront peut-être utile.

L’art de la rétrospective

J’avais déjà écrit deux articles sur le sujet dans le passé que je vous conseille fortement d’aller lire. Le premier article expliquait globalement ce qu’était la rétrospective et proposait déjà quelques ateliers intéressants comme  le brainstorming (très classique), le grand SWOT, la météo de l’humeur, quel animal étais-je dans ce sprint, le Jeopardy, le yin et le yang (aussi appelé le tour de table).

Article : Découvrez l’art de la rétrospective

Le deuxième article proposait de nouveaux ateliers tout aussi originaux comme le carrie game, la retro Lego, la Bisounours, le ressenti de la rétrospective ESVP (très utile quand l’équipe remet en cause les rétropesctive) et le Speed Boat.

Article : L’art de la rétrospective – épisode 2 !

Nous allons voir à présent d’autres ateliers que j’aime beaucoup pour faire des rétrospectives ludiques mais également utiles.

1/ Le Glad, Sad, Mad

But : Très classique dans le monde de la rétrospective, cet atelier très classique permet d’aller rechercher des axes d’amélioration en équipe.

Matériel requis : pour cet atelier, amenez des post it, ayez à disposition une grande vitre ou un tableau sur lesquels vous pourrez dessiner. N’oubliez pas d’amener un marqueur effaçable (je le rappelle toujours car je vois souvent l’erreur de l’indélébile arriver) et des feutres pour écrire sur les post’it (plus épais que des stylos classiques donc plus simples à relire de loin).

Préparation : le Scrum Master va dessiner au tableau ou sur du papier craft au mur, 3 colonnes distinctes. En haut de chaque colonne, on pourra mettre un post’it qui présente de gauche à droite : un smiley heureux, un smiley triste et un smiley énervé.

glad sad mad board
glad sad mad board

Déroulement (30 minutes) :

Phase 1 : le Scrum Master laissera 5 minutes aux participants pour remplir des post’it (d’une autre couleur pour des raisons de lisibilité) pour remplir ce qui les a rendu heureux, triste ou ce qui les a énervé durant le sprint. On rappellera qu’un post’it ne doit contenir qu’une seule idée. Le nombre de post’it n’est pas limité.

Phase 2 : sur la deuxième phase, le Scrum Master prendra 10 minutes pour lire ce que l’ensemble des membres a mis au tableau ; en cas de doute, celui qui a écrit le post’it pourra partager son idée en quelques mots.

Le Scrum Master profitera d’ailleurs à ce moment là pour rassembler les post’it qui parlent de la même idée ensemble afin d’améliorer la lisibilité des différentes idées soulevées par l’équipe.

Phase 3 : le Scrum Master proposera alors aux participants de prendre 5 minutes pour noter des axes d’amélioration sur des post’it sachant qu’ils ne pourront mettre qu’une seule idée par post’it.

Phase 4 : le Scrum Master proposera alors de faire un dot voting pour voter les 3 axes d’amélioration les plus importants que l’on devra mettre en action dès le début du sprint suivant.

Pour rappel, le Dot Voting est une technique redoutable pour voter rapidement. Chaque participant aura deux pastilles rondes qu’il pourra utiliser pour voter pour les axes d’amélioration qu’il considère les plus importants. Les participants seront debout devant le tableau contenant les axes d’amélioration pour coller directement leurs pastilles sur les post’it.

Le Scrum Master n’oubliera pas de demander aux participants de choisir un volontaire pour être responsable de la mise en place de chaque axe d’amélioration

2/ Comme au cinéma

But : un peu moins connu dans le monde de la rétrospective, j’aime beaucoup cet exercice car il n’a pas comme but final de proposer de choisir des axes d’amélioration mais il permet de changer totalement le format où le Scrum Master tentera de voir l’humeur de l’équipe et d’ouvrir l’équipe à partager sur le sprint en cours.

Matériel requis : il vous suffira d’avoir des feuilles A4 et des feutres pour réaliser cet atelier.

Préparation : cet atelier ne nécessite aucune préparation.

Déroulement (30 minutes) :

Phase 1 : le Scrum Master va demander à chaque participant du Sprint de dessiner l’affiche du film qu’il considèrera le plus proche du sprint qu’il a vécu pendant 10 minutes. Il devra s’identifier à un personnage du film. Exceptionnellement, lors de cette phase de dessin, les membres pourront utiliser leur téléphone portable pour s’inspirer de l’affiche du film.

Phase 2 : les participants chacun leur tour, expliqueront pourquoi ils ont dessiné ce film en 3 minutes maximum. Les autres membres de l’équipe pourront sans soucis intervenir.

Phase 3 : le Scrum Master proposera aux participants de prendre 5 minutes pour conclure ensemble de ce qui s’est dit lors de cet atelier en les guidant discrètement à se dire ensemble vers quels axes d’amélioration il faudrait aller.

3/ Les 3 petits cochons

But : Cette rétrospective propose de chercher des axes d’amélioration futurs en se basant cette fois sur le ressenti de l’équipe à l’instant T sur les éventuelles choses où celle-ci n’est pas encore parfaite.

Matériels requis : pour cet atelier, amenez des post it, ayez à disposition une grande vitre ou un tableau sur lesquels vous pourrez dessiner. N’oubliez pas d’amener un marqueur effaçable (je le rappelle toujours car je vois souvent l’erreur de l’indélébile arriver) et des feutres pour écrire sur les post’it (plus épais que des stylos classiques donc plus simples à relire de loin).

Préparation : le Scrum Master va dessiner au tableau ou sur du papier craft au mur, 3 colonnes distinctes. En haut de chaque colonne, on pourra mettre un post’it qui présente de gauche à droite : un morceau de paille, une maison en bois et une maison en brique.

board les 3 petits cochons
board les 3 petits cochons

Déroulement (30 minutes) :

Phase 1 : le Scrum Master laissera 5 minutes aux participants pour remplir des post’it pour remplir ce qu’ils pensent être très instable au sein de l’équipe à ce jour (colonne maison en paille), ce qu’ils pensent manquer encore un peu de solidité (colonne maison en bois) et ce qu’ils pensent être très solide à ce jour (colonne maison de brique).

Phase 2 : sur la deuxième phase, le Scrum Master prendra 10 minutes pour lire ce que l’ensemble des membres a mis au tableau ; en cas de doute, celui qui a écrit le post’it pourra partager son idée en quelques mots.

Le Scrum Master profitera d’ailleurs à ce moment là pour rassembler les post’it qui parlent de la même idée ensemble afin d’améliorer la lisibilité des différentes idées soulevées par l’équipe.

Phase 3 : le Scrum Master proposera alors aux participants de prendre 5 minutes pour noter des axes d’amélioration sur des post’it sachant qu’ils ne pourront mettre qu’une seule idée par post’it.

Phase 4 : le Scrum Master proposera alors de faire un dot voting pour voter les 3 axes d’amélioration les plus importants que l’on devra mettre en action dès le début du sprint suivant.

Le Scrum Master n’oubliera pas de demander aux participants de choisir un volontaire pour être responsable de la mise en place de chaque axe d’amélioration.

4/ La Starfish

But : Cette rétrospective propose de chercher des axes d’amélioration tout en annonçant en parallèle les points négatifs du déroulement du sprint en cours.

Matériels requis : pour cet atelier, amenez des post it, ayez à disposition une grande vitre ou un tableau sur lesquels vous pourrez dessiner. N’oubliez pas d’amener un marqueur effaçable (je le rappelle toujours car je vois souvent l’erreur de l’indélébile arriver) et des feutres pour écrire sur les post’it (plus épais que des stylos classiques donc plus simples à relire de loin).

Préparation : le Scrum Master va dessiner au tableau ou sur du papier craft au mur, en réalisant 5 zones séparées. Il écrira un titre dans chaque zone : plus, moins, commencer, mettre fin, garder :

starfish
starfish

Déroulement (30 minutes) :

Phase 1 : le Scrum Master laissera 5 minutes aux participants pour remplir des post’it pour remplir ce qu’ils pensent être encore négatif au sein de l’équipe (moins), ce qu’ils pensent être positif au sein de l’équipe (plus), ce qui devrait s’arrêter au sein de l’équipe, ce qui devrait être commencé et ce que l’équipe ne devrait pas changer.

Phase 2 : sur la deuxième phase, le Scrum Master prendra 10 minutes pour lire ce que l’ensemble des membres a mis au tableau ; en cas de doute, celui qui a écrit le post’it pourra partager son idée en quelques mots.

Le Scrum Master profitera d’ailleurs à ce moment là pour rassembler les post’it qui parlent de la même idée ensemble afin d’améliorer la lisibilité des différentes idées soulevées par l’équipe.

Phase 3 : le Scrum Master proposera alors aux participants de prendre 5 minutes pour noter des axes d’amélioration sur des post’it sachant qu’ils ne pourront mettre qu’une seule idée par post’it.

Phase 4 : le Scrum Master proposera alors de faire un dot voting pour voter les 3 axes d’amélioration les plus importants que l’on devra mettre en action dès le début du sprint suivant.

Le Scrum Master n’oubliera pas de demander aux participants de choisir un volontaire pour être responsable de la mise en place de chaque axe d’amélioration.

5/ La boite du futur

But : Cette rétrospective propose de chercher des axes d’amélioration mais en changeant un peu le déroulé de l’atelier et en amenant un peu de fun supplémentaire.

Matériels requis : pour cet atelier, amenez des post it (rouge, vert et bleu), ayez à disposition une grande vitre ou un tableau sur lesquels vous pourrez dessiner, des feutres de couleurs rouge, vert et bleu, une boite à chaussure et une paire de ciseaux.

Préparation : le Scrum Master va créer sa boite du futur avec sa boite à chaussure. Il va découper le couvercle pour faire les 3 compartiments au sein de la boite et faire 3 panneaux pour dessiner les indicateurs suivants : +, recycle, STOP.

Le Scrum Master va dessiner au tableau ou sur du papier craft au mur, en réalisant 3 zones séparées. Il écrira un titre dans chaque zone : +, recycler, et STOP :

boite du futur
boite du futur

Déroulement (30 minutes) :

Phase 1 : le Scrum Master laissera 5 minutes aux participants pour remplir des post’it (dans la couleur correspondante) pour remplir ce qu’ils pensent être encore positif au sein de l’équipe (+), ce qu’ils pensent être améliorable au sein de l’équipe (recycle), ce qu’ils pensent qui devrait s’arrêter (stop). Les post’it seront mis dans la boite dans le bon compartiment.

Phase 2 : chaque membre de l’équipe va piocher un post’it dans la boite chacun leur tour en allant des post it +, recycle puis STOP. Les membres vont ensuite parler de chaque post’it pioché rapidement pendant 15 minutes.

Phase 3 : le Scrum Master proposera alors aux participants de prendre 5 minutes pour noter des axes d’amélioration sur des post’it sachant qu’ils ne pourront mettre qu’une seule idée par post’it.

Phase 4 : le Scrum Master proposera alors de faire un dot voting pour voter les 3 axes d’amélioration les plus importants que l’on devra mettre en action dès le début du sprint suivant.

Le Scrum Master n’oubliera pas de demander aux participants de choisir un volontaire pour être responsable de la mise en place de chaque axe d’amélioration.

Conclusion

Voici 5 ateliers de rétrospective qui sont plus ou moins connus qui permettrons au Scrum Master de rendre leurs rétrospectives moins monotones.

N’hésitez pas à me proposer vos idées qui pourrait alimenter un quatrième article sur la série des rétrospectives.

 

One Reply to “L’art de la rétrospective – épisode 3 !”

Laissez une réponse