L’art de la rétrospective – épisode 2 !

Découvrons ensemble plusieurs ateliers existants qui permettront d’animer au mieux vos retrospectives de fermeture de sprint (l’art de la rétrospective). Tout le monde n’a pas la chance d’avoir un esprit créatif donc nous allons voir ensemble des ateliers qui ont un véritable succès en rétrospective.

L’art de la rétrospective

J’avais écrit un premier article sur le sujet dans le passé que je vous conseille fortement d’aller voir. Celui-ci expliquait globalement ce qu’était la rétrospective et proposait déjà quelques ateliers intéressants comme  le brainstorming (très classique), le grand SWOT, la météo de l’humeur, quel animal étais-je dans ce sprint, le jeopardy, le yin et le yang (aussi appelé le tour de table).

Article : Découvrez l’art de la rétrospective

Nous allons voir à présent d’autres ateliers que j’aime beaucoup pour faire des rétrospectives ludiques mais également utiles.

1/ Le Carrie Game

Cette rétrospective est en générale très appréciée car si on cherche ensemble des axes d’amélioration, on en profite pour manger des bonbons.

Préparation et matériels

La préparation de cette rétrospective est relativement simple : nous allons avoir un grand gobelet opaque dans lequel nous allons mettre des Dragibus de couleurs. L’opacité du gobelet est essentiel car les membres de l’équipe de ne doivent pas voir les Dragibus qu’ils vont prendre.

Nous allons aussi faire un petit tableau simple au tableau avec 7 colonnes différentes sur laquelle on aura la place de mettre des post’it :

  • Rouge : pas compris
  • Rose : c’est super
  • Violet : aurait pu t’aider
  • Noir : horrible
  • Blue : faire autrement
  • Vert : appris
  • Jaune : frustré

Déroulement

Chacun son tour, un membre de l’équipe va piocher un Dragibus sans regarder. Selon la couleur, il devra écrire un post’it correspondant au Dragibus qu’il aura pris en relatant quelque chose qui s’est déroulé pendant le sprint qui se termine.

Par exemple si il a pris un Dragibus “jaune”, il devra noter quelque chose qui l’a frustré pendant le sprint.

Dès que cela est fait, il ira poster son post’it sur le mur en expliquant au reste de l’équipe la raison de son choix.

Prendre des sujets au hasard pendant deux tours à l’intérêt de forcer les gens à parler de différents sujets afin potentiellement de faire sortir des choses que la personne n’aurait pas forcément osé dire.

Le troisième tour est libre ce qui permet cependant de laisser chaque membre de l’équipe d’exprimer au moins une chose qu’il aura sur le coeur.

Votons les points importants

On demande à chaque membre de l’équipe de voter pour les 3 points les plus importants qui sont sur le board afin de sélectionner ensuite les 3 points à gérer durant le prochain sprint.

2/ La retro Lego

Cette rétrospective a pour but de rappeler aux équipes que l’adaptation est essentielle et qu’il ne faut vraiment pas être réfractaire au changement.

Préparation et matériel

On va donner un tas de Lego aux différentes personnes de l’équipe qui seront positionnées sur une même grande table. Ne soyez pas radin sur le nombre de Lego afin de laisser à chaque membre de l’équipe, une véritable capacité de faire jouer leur imagination.

Déroulement

Chaque membre de l’équipe devra construire une gare qui suivra les règles suivantes :

  • 1 porte et deux fenêtres
  • Un bonhomme Lego pourra rentrer dedans
  • Un toit complet

On laissera 10 minutes aux membres de l’équipe pour construire leur gare.

A présent, chaque membre aura son bonhomme Lego et on leur expliquera que le bonhomme les représentera et que la gare devient leur lieu de travail. Comment feraient-ils pour améliorer leur condition de travail en représentant cela en Lego ?

Quand cela est terminé, on propose à chaque membre de présenter sa gare et d’expliquer les améliorations voulues. Le Scrum Master notera chaque évolution sur un post ‘it.

Votons les points importants

On demande à chaque membre de l’équipe de voter pour les 3 points les plus importants mis sur les post’it afin de sélectionner ensuite les 3 points à gérer durant le prochain sprint.

3/ La bisounours

Cette rétrospective est intéressante car elle cherche la critique constructive en passant par la dérision et permettra également pour le Scrum Master de tester la cohérence de l’équipe. L’art de la rétrospective est de chercher des axes d’amélioration en mettant les gens le plus à l’aise possible.

Préparation et matériel

On va seulement avoir besoin de post’it pour faire cet exercice et éventuellement un lieu bien fermé pour que toute l’équipe se sente relativement à l’aise.

Déroulement

Chaque membre de l’équipe va écrire la chose qui a été la pire à ses yeux lors du sprint qui se termine. Quand chaque membre a écrit son post’it, on va faire un échange de post’it entre membres (par exemple passage de son post’it au membre de l’équipe à sa droite).

A ce moment là, chaque membre devra parler du post’it qu’il a reçu en le mettant en situation et en ne parlant du tout que positivement. En général, cela finit sur une bonne rigolade.

Conclusion de l’atelier

Le Scrum Master notera les points qui ont été relevés voire les soucis potentiels de cohérence d’équipe afin de les résoudre sur le sprint suivant.

4/ Le ressenti de la rétrospective : ESVP

Parfois, l’équipe remet en question l’intérêt de la rétrospective (même si cela n’est pas directement dit au Scrum Master) ; pourquoi ne pas profiter alors d’une rétrospective pour mesurer l’intérêt de la rétrospective aux yeux des membres de l’équipe ?

Préparation et matériel

On va commencer par dessiner un board simple avec quatre zones différentes comme le montre l’exemple ci-dessous avec un petit post’it pour noter les résultats des membres de l’équipe :

Rétrospective ESVP
Rétrospective ESVP

Déroulement

Le Scrum Master va ensuite expliquer en quoi consiste chacune des zones dessinées ci-dessus :

  1. Explorer : Le membre désire rechercher des solutions aux choses qui ne fonctionnent pas lors des sprint.
  2. Shopper : Le membre est heureux car la rétrospective permet de faire ressortir des axes d’amélioration.
  3. Vacationer : Le membre ne veut pas participer activement aux rétrospectives bien que parfois elle peut apporter quelque chose de constructif.
  4. Prisoner : Le membre y participe par obligation mais se sent prisonnier d’être contraint à y participer.

On demande ensuite aux membres de l’équipe dans quelle case ils se sentent le mieux en mettant une simple barre. On fait les comptes et dès qu’on connait la case qui a reçue le plus de vote, on détruit les post’it qui contenaient les barres (cela dans le but de montrer à l’équipe qu’on peut avoir confiance).

Si des gens ont mis vacationer ou prisoner, nous allons dans ce cas utiliser la reste du temps de la rétrospective pour traiter un sujet très précis : “comment améliorer la rétrospective ?”.

Si tout va bien pour tout le monde, on fera un autre atelier pour chercher des axes d’amélioration.

5/ La speed boat

Voici une rétrospective très connue du monde agile qui permet de parler en équipe des choses qui vont bien et des choses qui vont un peu moins bien.

Matériel requis

Nous aurons besoin d’une simple feuille de paperboard (ou un board) avec des feutres et des posts’it pour faire cet atelier.

Déroulement

Nous allons demander à un membre de l’équipe de dessiner les éléments suivants à deux membres de l’équipe volontaires (5 minutes) :

  • un bateau à voile au milieu de la feuille qui représente l’équipe
  • une île qui représente le but à atteindre
  • le vent qui souffle dans la voile qui représente les forces de l’équipe
  • l’ancre du bateau qui représente les obstacles
  • le soleil qui représente ce que j’ai apprécié au sein du sprint
  • un rocher entre le bateau et l’île

Voici ce que cela peut donner avec de piètres dessinateurs ; ça permet cependant de faire rire l’équipe en complément des objectifs initiaux de cette rétrospective.

Rétrospective speed boat
Rétrospective speed boat

Ensuite nous allons demander à chaque membre de l’équipe de mettre un post’it avec un mot ou un groupe de mots expliquant leurs ressentis sur un des points cités ci-dessus (5 minutes).

La phase suivante consistera pour chaque membre d’expliquer brièvement pourquoi il a mis ses post’it (5 minutes).

Ensuite on demandera à chaque membre de voter pour les 3 points ur lesquels ils pensent les plus prioritaires à traiter (3 minutes).

L’ensemble de l’équipe décide ensuite de mettre en place un plan d’action sur les 3 points considérés comme les plus critiques par l’équipe. (5 minutes).

Conclusion

Vous avez maintenant la connaissance de 5 nouveaux ateliers que vous pourriez appliquer dans vos rétrospectives. Pourquoi s’en priver ?

L’art de la rétrospective c’est l’art de la rendre efficace et ludique.

One Reply to “L’art de la rétrospective – épisode 2 !”

Laissez une réponse