Walking the board : une autre Daily Scrum

La Walking the board

La Daily Scrum n’est pas le seul format existant de la Daily Meeting bien qu’elle est de loin la plus répandue. Il existe la Walking the Board qui est plus utilisée au sein des organisations en Kanban et qui consiste à avancer de story à story et non pas de personne en personne.

Déroulement de la réunion

Le facilitateur de l’équipe va dérouler toutes les story de droite à gauche sur le board soit du “Done” à “In progress”.

Voici un schéma d’exemple du sens dans lequel on va traiter les story (de 1 à 5) :

Walking the Board
Walking the Board

Sur chaque story, les membres de l’équipe concernés par chaque story répondra aux questions suivantes sans aller dans le détail (même principe qu’en Daily Scrum) :

  1. Est-ce que cette story a avancée depuis hier ?
  2. Est-ce que cette story va avancer aujourd’hui ?
  3. Est-ce qu’il y a une alerte concernant cette story ?

Les membres de l’équipe peuvent regrouper par lot, les story des autres colonnes que “In progress” si elles traitent du même sujet.

Attention, un manager ne peut pas être facilitateur de la Walking the board car cette réunion ne doit pas être au profit d’un micro-management.

Qui est facilitateur de l’équipe ?

Le facilitateur est un des membres de l’équipe qui va prendre ce rôle pour le bon déroulement de la walking the board. L’idéal est de changer chaque semaine afin de faire profiter ce rôle à chaque membre de l’équipe.

Même si vous décidiez de faire cette cérémonie en Scrum à la place de la Daily Scrum, je vous conseille fortement de garder ce principe de facilitateur tournant ; le Scrum Master restera en retrait et n’interviendra que si nécessaire en cas de dysfonctionnement apparent.

Pourquoi choisir se format ?

La Walking the Board parait mieux organisée car on traite sujet par sujet contrairement à la Daily Scrum où chaque personne annonce à tour de rôle le travail réalisé. Nous n’y voyons pas non plus de répétition contrairement à la Daily Scrum où nous pouvons le voir quand plusieurs développeurs travaillent sur la même story.

Le fait d’avoir un facilitateur tournant oblige tous les développeurs à suivre l’avancement des projets car il est difficile de jouer ce rôle si on ne sait pas ce qui se passe au sein de l’équipe.

Cependant la Walking the Board est plus compliquée à tenir car le rôle de facilitateur n’est pas naturel au premier abord ; un temps d’adaptation à ce format est indispensable.

Conclusion

Proche de la Daily Scrum, ce format plus utilisé en Kanban est lui aussi très intéressant dans son approche. N’hésitez pas à essayer cette cérémonie pour voir si elle vous apporte quelque chose en plus.

Dans les grosses équipes Agile, je vous conseille fortement de passer à ce format car les 15 minutes à tenir de la Daily Scrum sont quasiment impossible quand l’équipe de développement dépasse les 7 développeurs.

One Reply to “Walking the board : une autre Daily Scrum”

Laissez une réponse