Qu’est-ce le MVP (Minimum Viable Product) ?

MVP : Minimum Viable Product

Pour bien commencer l’année 2017, je vous propose une petite définition rapide d’un mot qui apparaît de plus en plus dans la gestion de projet Agile : le MVP. Il s’agit d’initiale pour dire Minimum Viable Product soit en français le Produit Minimum viable.

Un peu d’histoire du MVP

Le MVP est popularisé par le livre d’Eric Ries “The Lean Startup” où l’idée était de définir le minimum que le produit proposerait pour être utilisé.

Pourquoi faire un MVP ?

Faire un MVP prend beaucoup de sens quand on désire réaliser un nouveau produit car cela peut vite s’avérer onéreux. Cela est encore plus vrai quand on désire créer une société sur une idée où on est le premier sur le marché ; il est souvent dit qu’être le premier est souvent peut-être un signe que le produit n’intéressera pas mais difficile de ne pas se tenter quand on est persuadé d’avoir le prochain “Uber” entre nos mains.

Le Mimimum Viable Product permettra de créer un produit moins cher mais qui contiendra le minimum nécessaire pour tester les futurs utilisateurs. Nous sommes loin du produit final mais nous pourrons valider (ou inversement) les bonnes courbes de croissance de notre produit.

Sachez qu’un produit dans me cadre du MVP n’est pas forcément une application. Il ne faut pas confondre le MVP et le MMF (Minimum Markable Feature), notion que nous verrons plus tard.

Nous verrons des exemples qui vous permettrons de bien comprendre la subtilité.

 

Exemples de MVP

Le blog Myagile Partner

Pour ce site et blog, j’avais définit un MVP mais à l’heure où j’écris ces lignes, je suis très loin du produit final que je désire avoir. Cependant cela me permet de juger le marché et de voir si il est bon ou non de continuer à investir dans ce site.

Les points indispensables pour moi étaient :

  • Avoir une page de présentation simple
  • Un site responsive lisible sur tous les supports
  • Avoir la capacité d’écrire des petits articles comme celui-ci
  • Un logo et un nom concret pour mon activité

Et voilà de façon très simplifié le MVP de mon site. Pourtant, je désire faire beaucoup plus de choses mais je laisse chaque chose en son temps : tutoriels en vidéo, des pages de tutoriels complètes, un design totalement harmonisé…

Dropbox a fait une vidéo en MVP

Comme je le disais, le MVP n’est pas forcément une application. Voyons le cas Dropbox.

Le fondateur de Dropbox n’arrivait pas à convaincre les investisseurs de mettre dans l’argent dans cet énième système de partage de fichiers. Pourtant, il tentait désespérément de leur faire comprendre que le fait que sa solution soit la seule du marché qui soit transparente dans son fonctionnement serait la révolution de ce type d’application.

Il finit par décider de présenter sa solution en vidéo qui a connue un véritable succès auprès des utilisateurs. En quelques jours, 75000 personnes se sont inscrites à la version Beta.

Et voilà un MVP qui n’est même pas à la maturité d’une application mais qu’une simple vidéo. Il a permis à Dropbox d’être aujourd’hui la plus grosse entreprise de San Francisco.

Le MVP est un cahier

Le créateur de FotT (Food on the Table) a créé un MVP très particulier. Il allait chercher ses clients au supermarché et leurs proposaient de leur personnaliser leurs menus selon leur goût.

Il réalisait tout avec un cahier pour commencer son activité : une feuille pour noter la personne et ses préférences et des feuilles pour faire des menus (avec recettes complètes)  personnalisés à ses premiers clients.

Son MVP lui a permis de valider qu’il y avait une véritable clientèle pour ce type de service ; il a alors décidé de s’informatiser au fur et à mesure. Il n’avais pas d’application en MVP, cela est venu plus tard.

Mon MVP n’est pas un risque d’échec ?

Il est vrai que nous parlons tout le temps de MVP mais jamais d’échec. Le MVP a vraiment pour but de définir le minimum qui intéressera les potentiels utilisateurs. Si vous pensez que votre produit dit “incomplet” est la cause de l’échec, c’est que votre MVP n’était pas bon.

Comprenez bien que ce n’est pas si simple de définir un MVP, il vous faudra le faire avec beaucoup de sérieux.

Comment créer mon MVP

Afin de tenter de faire un bon MVP, voici une méthode reconnue qui vous permettra de bien constituer votre MVP.

1/ Etudier le marché du produit

En toute logique, avant la création de votre startup ou de votre nouveau produit, vous avez déjà réalisé une étude de marché.  Maintenant profitez de votre étude ou de la faire si vous avez oublié cette étape pour définir ce que votre produit doit présenter aux clients.

Il est souvent intéressant de ne pas être “Trop” comme les autres et donc de voir ce qui pourrait vraiment vous différencier de la concurrence ; c’est bête mais si vous lancez un produit qui est le même que les autres avec moins de fonctionnalité, il sera difficile alors de vous vendre.

2/ Apprentissage sur vos utilisateurs

Pour faire un MVP le plus proche de ce qu’il devrait être, commencez par bien comprendre vos clients. N’ayez pas peur de les rencontrer, de faire un brainstorming avec eux si vous arrivez à les faire participer et même de leur proposer des sondages complets.

Ce sont eux qui sauront le mieux vous renseigner donc il est essentiel de ne pas griller cette étape. Je vois régulièrement des produits se faire sans même la présence d’un utilisateur final ; vous n’êtes pas l’utilisateur final, ni même les gens qui travaillent pour vous si c’est le cas. C’est une erreur que nous voyons régulièrement : on se pense client et on fait nos remarques…

Les vrais clients sont la source de votre future réussite, rencontrez les. Ne prenez pas leur place car vous n’êtes pas à leur place.

3/ Définir le produit final

A l’aide de brainstorming ou d’un document partagé par exemple, définissez avec l’ensemble des personnes liées au projet, les fonctionnalités qui définiront le produit final. Vous allez avoir une liste relativement conséquente.

4/ Définir la liste des fonctionnalités du MVP

A partir de la liste complète qui définir le produit final et avec l’aide des retours de vos utilisateurs lors de la deuxième étape, prenez uniquement les fonctionnalités qui sont obligatoires dans la première version de votre produit.

On est bien d’accord que les fonctionnalités que nous avons pas pris à cette étape seront bien développées pour le produit final qui peut arriver beaucoup plus tard que le MVP.

Sachez que certains ont même profité du MVP pour revoir la copie du produit final car ils sont aperçus de comportements étonnamment différents de ceux qui étaient prévus.

5/ Support de présentation du MVP

Pour lancer votre MVP, ceci peut se faire par un prototype (le cas le plus classique) mais aussi comme on l’a vu comme une vidéo ou un service encore très manuel dans ses processus.

Conclusion

Le Minimum Viable Product est certes le produit minimum viable mais dans le processus du Lean Startup il peut même permettre de revoir sa copie en cours de route. Le Minimum Viable Product est vraiment une approche intéressante dans la création d’un nouveau produit ou de grosses fonctionnalités que je ne peux que vous conseiller de suivre.

Si on voit cette pratique de plus en plus utilisé en Agile, c’est qu’elle peut apporter énormément à l’avancement des projets. N’hésitez pas à nous dire en commentaire les gains ou les défaut que vous avez vécu avec cette pratique de plus en plus populaire.

8 Replies to “Qu’est-ce le MVP (Minimum Viable Product) ?”

  1. Merci pour cet article
    Je trouve juste l’illustration mal choisie car elle ne défend vraiment pas la valeur d’un MVP
    Je croyais que l’article allait dénoncer le concept du MVP.
    Bonne journée
    Xavier

    1. Merci pour ce retour sur lequel on a échangé en privé. Je n’avais pas vu en effet le côté péjoratif de l’image et je la trouvais plutôt marrante.
      Je tenterais de faire attention la prochaine fois car en effet j’avais pas pensé qu’elle pouvait faire croire à un article négatif sur le sujet. N’hésitez pas si vous avez une photo beaucoup mieux représentative à me proposer.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *